DIVERTISSEMENT

Gala Artis 2014 : des nommés choyés et privilégiés

19/03/2014 05:07 EDT | Actualisé 19/03/2014 05:09 EDT
Agence QMI

Le Gala Artis a 29 ans et demeure encore aujourd’hui une occasion pour le public de dire «Je t’aime» à ses artistes favoris du petit écran. Certains, abonnés à l’événement depuis belle lurette, ont été nommés plusieurs fois et sont des habitués de cette marque de reconnaissance. Parmi eux, Patrice L’Écuyer (45 nominations), Pierre Bruneau (37 nominations), Guy A.Lepage (26 nominations), Véronique Cloutier (26 nominations), Chantal Fontaine (25 nominations), Guylaine Tremblay (18 nominations), Charles Lafortune (17 nominations), et quelques autres, sont considérés comme les «doyens» de la fête.

On annonçait mardi la liste des finalistes de l’édition 2014 du gala, qui se tiendra le dimanche 27 avril prochain. En plus des incontournables énumérés plus haut, dix «petits nouveaux», qui n’ont encore jamais été cités lors de ce rendez-vous glamour et festif, récoltent une mention. Il s’agit de Paul Larocque et Mario Dumont (Animateur/Animatrice d’émissions d’affaires publiques, pour J.E et Mario Dumont), Marie-Claude Barrette et Ricardo Larrivée (Animateur/Animatrice d’émissions de services, pour Deux filles le matin et Ricardo), François Létourneau (Rôle masculin/Téléséries québécoises, pour Série noire), Marie-Thérèse Fortin (Rôle féminin/Téléromans québécois, pour Mémoires vives), Pierre Hébert (Artiste d’émissions jeunesse, pour VRAK la vie), Martin Petit (Rôle masculin/Comédies québécoises, pour Les pêcheurs), Céline Bonnier (Rôle féminin/Téléséries québécoises, pour Un sur 2) et Catherine Trudeau (Rôle féminin/Comédies québécoises, pour La vie parfaite).

Quelques-uns d’entre eux n’ont appris que mardi matin, quelques minutes avant la conférence de presse, qu’ils avaient été désignés parmi les coups de cœur des Québécois. Ils avaient évidemment le sourire aux lèvres et étaient extrêmement émus. C’était notamment le cas de Pierre Hébert, qui se mesurera à son bon ami Philippe Laprise (VRAK la vie), Stéphane Bellavance (Arrange-toi avec ça) et Yan England (L’appart du 5e, Fan club).

«La vie est belle, je suis super content et touché, s’est extasié l’humoriste. Je l’ai su à 8h45 ce matin! Je suis encore sur l’adrénaline. Moi, quand j’ai commencé à faire de l’humour, j’espérais être en nomination au Gala des Olivier. Je n’ai même jamais osé rêver avoir une nomination aux Artis. Je sais que je ne gagnerai pas, car je suis contre Yan England (rires), mais ça m’enlève le stress de faire un discours…»

«En plus, c’est Guy Jodoin qui me l’a annoncé, a ajouté Pierre. Je lui ai souvent dit que Télé-Pirate est la première émission jeunesse éclatée que j’ai vue. Que ce soit lui qui me l’annonce, je trouve ça vraiment cool!»

Notons que pour la catégorie des émissions jeunesse, 1235 jeunes de 6 à 14 ans ont été interrogés, autorisation parentale à l’appui, pour établir la liste des finalistes. Pour les autres sections, deux sondages ont été réalisés, à l’automne et au début de l’hiver, pour déterminer les nommés, et les gagnants des 16 catégories du gala seront identifiés à partir des résultats de ces deux sondages. Autrement dit, les meilleurs résultats de chacune des 16 catégories entre la première et la seconde phase de l’étude (du 20 novembre au 8 décembre 2013, et du 10 au 25 février 2014), indiqueront les gagnants.

François Létourneau cause la surprise

À la grande surprise de plusieurs, François Létourneau, le Denis de Série noire, est parvenu à se faufiler dans la catégorie Rôle masculin /Téléséries québécoises. Il affrontera ses vis-à-vis Claude Legault (Un sur 2), Denis Bouchard (Toute la vérité), Éric Bruneau (Toute la vérité) et Luc Picard (Les jeunes loups). Pourtant, les cotes d’écoute de Série noire ne laissaient pas du tout présager que l’une de ses têtes d’affiche se retrouverait en nomination.

«Je pense que Série noire est un projet accessible, qui peut plaire à plein de gens, a souligné François Létourneau. Que les gens aient pensé à moi, ça me touche beaucoup. On sent que le buzz autour de la série grossit encore. Cette nomination me fait vraiment plaisir.»

Même à l’époque des Invincibles, Létourneau n’avait jamais été invité au Gala Artis à titre de nommé, tout comme ses acolytes du même projet, Pierre-François Legendre, Rémi-Pierre Paquin et Patrice Robitaille.

«Je pense que ça prend du temps avant que les gens nous connaissent, a précisé François Létourneau. Il y a peut-être un effet cumulatif. Je suis très surpris et très content!»

Retour pour Gregory

On était en revanche moins étonnés de voir réapparaître Gregory Charles dans le tableau d’honneur de 2014, Le choc des générations ayant obtenu un beau succès l’automne dernier. Sous la bannière Animateur/Animatrice d’émissions de variétés ou de divertissement, l’homme-orchestre côtoie Charles Lafortune (La voix), France Beaudoin (En direct de l’univers) et Patrice L’Écuyer (Un air de famille et Prière de ne pas envoyer de fleurs).

«Ça fait longtemps que je fais de la télévision, et ça faisait un bout de temps que j’étais parti, a expliqué Gregory. Là, je reviens, on me remarque et on me nomme. C’est comme si les gens me disaient : “On t’aime encore”. On a beau faire ça pour vivre, parce qu’on aime ça, on le fait aussi pour que les gens nous aiment. Comme n’importe qui, on se regarde dans le miroir, on se trouve gros, on se trouve moins beau, et on se demande si on a encore rapport. Je suis vraiment content au moins d’avoir rapport pour être là!»

«Puis, moi, j’ai commencé à faire de la télé à l’époque où il y avait une dizaine d’émission de variétés en ondes, à tous les postes. Maintenant, il y a de grosses, grosses émissions, qui sont presque des phénomènes sociaux, mais il n’y en a plus autant qu’avant. Je suis donc vraiment très heureux», a-t-il insisté.

Un réconfort pour Gino

Gino Chouinard, lui, a beau entrer dans le salon des gens à tous les matins par le biais de Salut,bonjour!, il ne tient néanmoins jamais pour acquis qu’il sera salué par les téléspectateurs d’une année à l’autre. Une fois de plus, il n’a pas été oublié dans la portion Animateur/animatrice d’émissions de services. À ses côtés concourent Denis Gagné (L’épicerie), Marie-Claude Barrette (Deux filles le matin), Pierre Craig (La facture) et Ricardo Larrivée (Ricardo).

Quand même, le pilote du gros navire qu’est Salut,bonjour! s’attend-il un peu à recevoir un téléphone spécial de l’organisation du gala lorsque le printemps se pointe le bout du nez?

«Je ne me souviens jamais à quel moment on annonce les nominations, a ricané Gino. À chaque fois, je suis surpris et flatté. Je serais menteur de dire que je n’aurais pas de pincement au cœur si je n’étais pas nommé l’an prochain. Je ne suis pas au-dessus de ça, au contraire. Ça me touche, ça me fait plaisir, ça me conforte dans mon travail, et l’année où je ne l’aurai pas, ca va me faire quelque chose. Je vais me questionner un peu!»

«Je le prends comme un gage de l’attachement des téléspectateurs envers Salut,bonjour!, qui est grand et enraciné depuis 25 ans, a encore évoqué celui qui ouvrira bientôt sa chocolaterie à Boucherville. Aussi, il y a une équipe vraiment forte et dévouée, qui veut offrir le mieux au public à la maison. Ça crée une force d’impact. On pénètre dans les maisons, et je suis un peu le capitaine de cette gang-là, donc j’en reçois les mérites, mais je ne pourrais jamais tenir l’antenne seul pendant tout ce temps-là et être intéressant. La nomination fait du bien, même si elle est répétée depuis sept ans.»

Pour connaître toutes les nominations du 29e Gala Artis, cliquez ICI.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Gala Artis 2013: les gagnants
Gala Artis 2013