NOUVELLES

Crise politique au Kirghizistan: un parti quitte la coalition au pouvoir

19/03/2014 07:23 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

BISHKEK, Kirghizistan - Une crise politique éclate au Kirghizistan, un parti ayant décidé de quitter la coalition qui assume le pouvoir, ce qui entraîne la chute du gouvernement.

Le parti Ata-Meken claque la porte de la coalition tripartite de ce pays d'Asie centrale en raison de son insatisfaction du plan de relance économique proposé pour les régions démunies du sud du pays.

En 2010, les villes d'Osh et Jalal-Abad, dans le sud, ont été ravagées par de violents affrontements entre différentes ethnies. Une reconstruction a dû être entreprise, depuis.

Les représentants démissionnaires ont néanmoins salué la qualité du travail du premier ministre kirghiz Zhantoro Satybaldiev, qui est en poste depuis l'automne 2012.<

Le président du pays demandera maintenant à l'un des cinq autres partis politiques représentés au parlement de former le nouveau gouvernement du Kirghizistan.

PLUS:pc