NOUVELLES

Boeing disparu: le FBI analyse le simulateur de vol du pilote (responsable)

19/03/2014 05:56 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

Les autorités de Malaisie ont demandé l'aide du FBI pour analyser les données électroniques du simulateur de vol personnel du pilote du Boeing de Malaysia Airlines porté disparu depuis dix jours.

Le gouvernement de Malaisie a demandé au FBI d'analyser les dossiers électroniques qui avaient été effacés le mois dernier de ce simulateur de vol, a confirmé à l'AFP un responsable américain sous couvert de l'anonymat mercredi.

Les autorités espèrent ainsi que les experts de la police fédérale pourront récupérer les données détruites, voire les faire parler.

Le pilote du vol MH370 Kuala Lumpur-Pékin, qui s'est volatilisé avec 239 personnes à bord, possédait chez lui son propre simulateur de vol mais les enquêteurs malaisiens ont constaté qu'une partie des données de ce simulateur avaient été effacées début février.

Le commandant Zaharie Ahmad Shah, 53 ans, pilotait le Boeing 777-200 qui a disparu peu après son décollage de Kuala Lumpur après avoir été délibérément détourné de son plan de vol initial.

Plus tôt mercredi, le ministre américain de la Justice Eric Holder avait indiqué que les Etats-Unis "offraient toute assistance possible" aux autorités malaisiennes "mais à ce stade, je ne crois pas que nous puissions proposer une quelconque théorie".

Il a confirmé à la presse "des contacts" entre le FBI et les enquêteurs de Malaisie. "Nous sommes toujours en train de tenter de confirmer ce qui s'est passé. Nous avons actuellement des conversations sur la manière dont nous pouvons aider et dont nous pouvons apporter nos compétences, l'expertise que nous avons, qui pourraient être utilisées", a ajouté le ministre Holder.

Le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney a pour sa part évoqué une "bonne relation de collaboration avec les autorités malaisiennes, qui prennent bien évidemment la direction de l'enquête et la direction des recherches de l'avion disparu".

Il a cité pêle-mêle le Pentagone, les Agences américaines de l'Aviation (FAA) et de la Sécurité dans les transports (NTSB), ainsi que le FBI, comme apportant leur aide aux autorités malaisiennes.

chv/bdx

PLUS:hp