NOUVELLES

Vanek réussit un tour du chapeau dans la victoire de 6-3 du Canadien

18/03/2014 10:21 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Tomas Vanek a vu à ce que le retour de Patrick Roy comme ennemi du Canadien ne soit pas triomphal sur toute la ligne. L'attaquant autrichien a même volé la vedette à l'ancien gardien étoile, en réussissant un tour du chapeau dans la victoire de 6-3 du Tricolore contre l'Avalanche du Colorado, mardi, au Centre Bell.

«Tomas Vanek aurait pu choisir une autre soirée pour marquer ses premiers buts», a lancé Roy à la blague.

C'étaient les premiers buts de Vanek à sa sixième sortie dans son nouvel uniforme, ses 22e, 23e et 24e de la saison. Le quatrième trio y est également allé d'un tour du chapeau. Travis Moen, Brandon Prust, en plus d'une aide, et Dale Weise ont été les autres marqueurs. David Desharnais et Max Pacioretty ont amassé deux aides chacun.

«Quand vous arrivez dans une nouvelle équipe, vous voulez obtenir ce premier but rapidement. C'était agréable de finalement l'obtenir, a affirmé Vanek. Notre trio avait créé une multitude de chances de marquer, particulièrement dans les trois matchs précédents. Mais la rondelle ne voulait pas pénétrer dans le filet.»

Nathan MacKinnon, son 23e, Maxime Talbot, huitième, et Jamie McGinn, 18e, ont fourni la réplique de L'Avalanche. Matt Duchene a récolté deux passes.

En signant un troisième succès d'affilée, le Canadien (38-25-7) a stoppé à quatre la série de gains de l'Avalanche (44-20-5) à l'étranger.

Carey Price a repoussé 25 lancers des visiteurs tandis que son opposant Jean-Sébastien Giguère a bloqué 29 tirs.

Avant de scander le nom du héros de la soirée en fin de match, la foule avait réservé un bel accueil à Roy au cours de la quinzaine de secondes qu'on l'a montré à l'écran géant pendant l'hymne américain.

C'était sa première présence au Centre Bell comme rival depuis qu'il avait gardé le but pour la dernière fois dans l'uniforme de l'Avalanche, le 6 novembre 2001 — un verdict nul de 1-1 dans lequel il avait effectué 29 arrêts.

«Je ne savais pas qu'on ferait ça, et j'ai bien apprécié, a commenté Roy. C'était sobre, fait avec classe, comme je le souhaitais.»

Comme un chat

Les équipes ont fait jeu égal ou presque au premiers tiers, avec chacune huit tirs au but. La période s'est déroulée à vive allure. Il y a eu peu d'occasions de marquer. La seule différence a été le but de MacKinnon, à 18:03. Vif comme un chat, la recrue a mystifié Price à l'aide d'un revers après avoir récupéré la rondelle que le défenseur P.K. Subban n'a pu maîtriser derrière le but.

Pour le reste, le CH a temporairement perdu les services de Prust, blessé. Puis, il y a eu ce combat inutile entre Weise et Cody McLeod.

Glace brisée

Le jeu s'est animé en deuxième période et le Canadien a affiché une plus grande fougue, marquant avant et après le but de Talbot à 9:33.

Vanek a d'abord brisé la glace dans son nouvel uniforme, à 7:44. S'amenant sur le flanc gauche, Desharnais a fait se commettre Giguère, qui n'était plus devant son but quand Vanek a envoyé le disque dans l'ouverture béante.

Après le but de Talbot, qui a concrétisé tout près de Price la passe de Duchene de derrière le filet, le quatrième trio du CH a ensuite fait des flammèches.

À 10:21, Moen a fait mouche du revers en pivotant sur lui-même après avoir reçu la passe en entrée de zone de Prust, qui a fait un plongeon pour lui diriger la rondelle. Sur la séquence, Mike Weaver a récolté un premier point chez le Tricolore.

En troisième, Prust a procuré l'avance aux hôtes pour la première fois de la soirée, à l'aide d'une puissante frappe, à 3:33. Mais McGinn a ramené les équipes à la case départ, en concrétisant son propre retour, à 10:05.

Vanek a marqué ce qui allait s'avérer le but gagnant pendant un jeu de puissance, à 14:45. Positionné dans l'enclave, il a complété le bel échange amorcé par Desharnais et Pacioretty. Il a complété son tour du chapeau pendant une autre supériorité, à 17:40, en faisant dévier le lancer du défenseur Alexei Emelin.

Weise a réglé l'affaire dans un filet désert, dans la dernière minute.

PLUS:pc