NOUVELLES

Un service de transport bonifié pour des patients démunis

18/03/2014 11:30 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Avec l'ajout d'un troisième véhicule, le Service amical Basse-Ville (SABV) pourra répondre à la demande pour accompagner des malades qui subissent des traitements médicaux.

L'organisme sans but lucratif a reçu de l'aide de la Caisse Desjardins du centre-ville de Québec pour acquérir un nouveau véhicule qui, comme les deux autres, sera en service à temps plein.

Selon Josée Arsenault, directrice générale du Service amical Basse-Ville, le service devait parfois refuser des demandes de transport faute de véhicule disponible. La bonification du service permettra d'augmenter le nombre raccompagnements effectués annuellement.

« L'année passée, on a fait 6000 transports dans le milieu hospitalier principalement pour des traitements de chimiothérapie et cette année, avec ce nouveau véhicule, on pense augmenter de 2000 supplémentaires », affirme-t-elle.

Josée Arsenault mentionne que le service est essentiel pour briser l'isolement de certaines personnes seules et démunies, qui sans soutien, pourraient renoncer à bénéficier des soins médicaux.

« Ça prend un soutien. L'autobus, quand tu as un traitement de chimio, c'est impensable. Le taxi, c'est hors de prix et quand tu es tout seul devant la maladie, ça prend un autre être humain à côté de toi », souligne-t-elle.

L'organisme est par ailleurs à la recherche de chauffeurs bénévoles pour participer à son programme Chimio-Transport Desjardins.

Service amical Basse-Ville offre également des services de maintien à domicile pour des aînés ou des personnes en perte d'autonomie et à faible revenu de la Basse-Ville.

PLUS:rc