NOUVELLES

Un homme de la Californie accusé d'avoir voulu soutenir des terroristes en Syrie

18/03/2014 12:28 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

SEATTLE - Un homme soupçonné d'avoir eu l'intention d'effectuer un attentat à la bombe dans le métro de Los Angeles et de se joindre à un groupe islamiste se battant en Syrie est retourné, mardi, en Californie pour faire face à une accusation liée au terrorisme à la suite de son arrestation près de la frontière canadienne.

Nicholas Teausant a été appréhendé dans un autobus dimanche soir à proximité de la frontière.

Selon une plainte déposée auprès d'un tribunal fédéral américain, le jeune homme de 20 ans est un étudiant du San Joaquin Delta Community College et membre de la Garde nationale des États-Unis qui a été renvoyé parce qu'il ne respectait pas les exigences de base sur le plan académique.

Au début du printemps dernier, Teausant avait commencé à manifester sur le Web son désir de voir l'Amérique s'effondrer, affirmant vouloir se joindre à l'armée d'Allah sans toutefois savoir comment faire, indique la plainte.

Toujours d'après les documents judiciaires, il a plus tard exprimé sur Internet son souhait de se battre en Syrie.

Nicholas Teausant a été accusé d'avoir tenté de fournir un soutien matériel à une organisation terroriste étrangère, une accusation découlant de son projet présumé de se rendre en sol syrien.

Lors d'une audience à Seattle lundi, il a accepté de retourner à Sacramento, en Californie, pour être jugé.

La plainte soutient que Teausant a également discuté à plusieurs reprises d'autres activités terroristes qui n'ont jamais été réalisées, dont un attentat à la bombe dans le métro de Los Angeles prévu pour le 31 décembre ou le 1er janvier dernier.

Selon les documents, le jeune homme prévoyait depuis octobre apporter son appui à l'État islamique de l'Irak et du Levant, l'un des groupes qui se battent contre le président Bachar el-Assad dans le cadre de la guerre civile syrienne.

Les enquêteurs ont révélé que Nicholas Teausant avait longuement parlé de son plan avec une personne qui était en fait un informateur du FBI, assurant qu'il était très sérieux dans sa démarche.

PLUS:pc