NOUVELLES

Régimes de retraite : les pompiers répliquent

18/03/2014 05:46 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Les pompiers accusent Régis Labeaume et les maires des grandes villes de mettre inutilement le feu aux poudres dans le dossier des régimes de retraite.

Le Regroupement des associations de pompiers du Québec (RAPQ) n'a pas apprécié la sortie des maires de l'Union de municipalités du Québec (UMQ), lundi, qui ont soulevé la possibilité d'une hausse de taxes pour les contribuables si le dossier des déficits des caisses de retraite ne se réglait pas rapidement.

Selon les maires, cette augmentation de taxes pourrait atteindre de 100 $ à 300 $ pour des villes comme Québec et Longueuil.

Les pompiers disent préférer une solution négociée à la menace et à la confrontation. « C'est quelque chose qui est très payant pour lui de casser du sucre sur le dos des salariés. Il persiste et c'est toujours comme ça. Pour nous, c'est une habitude, mais les autres pompiers du Québec sont peut-être moins habitués à cette nouvelle façon de faire », a affirmé le président du syndicat des pompiers de Québec, Éric Gosselin, au sujet du maire Labeaume.

Ce dernier n'a pas fait de cas de la position des pompiers. « Ils ne sont jamais de bonne humeur. Ce n'est pas des amis, c'est des ennemis ces gens-là », a dit Régis Labeaume.

Le Regroupement des associations de pompiers du Québec représente 4500 membres des services de protection contre l'incendie.

PLUS:rc