NOUVELLES

Pour Obama et Merkel, l'Ukraine a subi des "coups inacceptables" à son intégrité

18/03/2014 12:58 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Le président américain Barack Obama et la chancelière allemande Angela Merkel ont estimé mardi lors d'un entretien téléphonique que l'Ukraine avait subi "des coups inacceptables" à son intégrité avec le rattachement de la Crimée à la Russie, selon un communiqué de la chancellerie.

"La déclaration d'indépendance unilatérale de la Crimée et l'intégration décrétée ce jour à la Fédération de Russie sont des coups inacceptables portés à l'intégrité territoriale de l'Ukraine", ont souligné les deux dirigeants, selon ce communiqué.

Ils ont également souligné que le "soi-disant référendum" organisé dimanche en Crimée allait "à l'encontre de la Constitution ukrainienne et du droit international".

M. Obama et Mme Merkel estiment en outre que "les mesures décidées par l'Union européenne et les Etats-Unis contre des personnes (sont) dans cette situation logiques".

Ils ont toutefois fait part de "leur disposition à vouloir poursuivre la voie du dialogue politique et de la communication", selon la même source.

Les grands pays occidentaux et l'Ukraine ont fermement condamné mardi le rattachement de la Crimée à la Russie comme contraire au droit international, menaçant de renforcer l'isolement de Moscou par des sanctions supplémentaires.

L'UE avait décidé lundi de prendre des sanctions -restrictions de visas et gels d'avoirs - à l'encontre de 21 responsables ukrainiens et russes.

Washington de son côté a sanctionné onze personnes : sept Russes et quatre personnes accusées de collusion avec la Russie en Ukraine, dont le président déchu Viktor Ianoukovitch.

De telles sanctions sont inédites dans l'histoire des relations UE-Russie depuis l'effondrement de l'Union soviétique en 1991.

yap/elr/jeb

PLUS:hp