NOUVELLES

L'UE "ne reconnaît pas et ne reconnaîtra pas l'annexion de la Crimée et de Sébastopol" par la Russie

18/03/2014 12:15 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

L'Union européenne "ne reconnaît pas et ne reconnaîtra pas l'annexion de la Crimée et de Sébastopol" par la Russie, ont affirmé mardi dans une déclaration commune les présidents de la Commission européenne et du Conseil européen.

"La souveraineté, l'intégrité territoriale et l'indépendance de l'Ukraine doivent être respectées. L'UE n'a reconnu ni le référendum illégal et illégitime en Crimée ni son résultat. L'UE ne reconnaît pas et ne reconnaîtra pas l'annexion de la Crimée et de Sébastopol par la Fédération de Russie", ont déclaré MM. José Manuel Barroso et Herman Van Rompuy.

"L'Europe apportera une réponse dans l'unité, ont-ils assuré, la situation en Ukraine devant être à l'ordre du jour du sommet des dirigeants européens jeudi et vendredi à Bruxelles.

Le président Vladimir Poutine a signé mardi un traité historique rattachant la Crimée à la Russie, faisant fi des sanctions occidentales imposées à Moscou.

L'UE avait décidé lundi de prendre des sanctions -restrictions de visas et gels d'avoirs - à l'encontre de 21 responsables ukrainiens et russes dont deux dirigeants séparatistes de Crimée, Serguiï Axionov et Volodymyr Konstantinov, et des militaires russes actifs en Crimée.

Washington de son côté a sanctionné onze personnes : sept Russes et quatre personnes accusées de collusion avec la Russie en Ukraine, dont le président déchu Viktor Ianoukovitch.

De telles sanctions sont inédites dans l'histoire des relations UE-Russie depuis l'effondrement de l'Union soviétique en 1991.

L'option militaire exclue, les Occidentaux comptent sur l'impact d'un isolement international croissant de la Russie. Les Etats-Unis et l'UE, qui comptent parmi les principaux partenaires de Moscou, se réservent la possibilité d'imposer des sanctions économiques et commerciales.

aje/cb/bds

PLUS:hp