NOUVELLES

Les enfants des victimes de Robert Pickton reçoivent un dédommagement de 4,9 M$

18/03/2014 08:25 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

VANCOUVER - Un homme dont la mère a été la dernière femme portée disparue en lien avec le tueur en série Robert Pickton, en Colombie-Britannique, estime que le dédommagement de 4,9 millions $ versé par le gouvernement aux 98 enfants des disparues offre une certaine reconnaissance pour des décennies de douleur.

Troy Boen, âgé de 28 ans, affirme qu'il a fallu mener une longue bataille pour que les gouvernements fédéral, provincial et municipal annoncent la création d'un fonds qui fournira 50 000 $ à chaque enfant des 67 femmes disparues et assassinées, la plupart par Robert Pickton.

La mère de M. Boen, Yvonne Marie Boen, est disparue le 16 mars 2001, peu après qu'ils eurent prévu de passer la semaine de relâche scolaire ensemble. Il a téléphoné à sa mère à de nombreuses reprises, mais n'a jamais eu de réponse.

Un rapport publié en 2012 par une commission d'enquête publique sur les défaillances de la police a formulé 63 recommandations, notamment celle de dédommager les enfants des femmes disparues jusqu'en 2002, quand Pickton a été arrêté.

Des traces de l'ADN de Mme Boen ont été retrouvées sur la ferme porcine du tueur en série à Port Coquitlam, où il attirait des femmes vulnérables du quartier Downtown Eastside de Vancouver.

Ann-Marie Livingston, 40 ans, recevra elle aussi une compensation, de même que sa soeur et son frère.

«Je ressens tout un mélange d'émotions en ce moment», a déclaré Mme Livingston, dont la mère, Elsie Sebastian, a été vue la dernière fois en octobre 1991.

«Ma coeur a battu la chamade toute la journée. Je suis en quelque sorte au bord des larmes tout en étant très excitée. C'est un succès, mais ce n'est pas une chose à célébrer», a-t-elle dit. «J'ai le même âge qu'avait ma mère lorsqu'elle est disparue.»

Robert Pickton a avoué à un policier en civil avoir tué 49 femmes, mais l'ADN ou les restes de seulement 33 femmes ont été retrouvés sur sa ferme. Il a été reconnu coupable du meurtre non prémédité de six femmes et a été condamné à la prison à vie en 2007, sans possibilité de libération avant 25 ans.

PLUS:pc