NOUVELLES

Les derniers militaires de la mission en Afghanistan rentrent au pays

18/03/2014 10:12 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Les derniers soldats canadiens à quitter l'Afghanistan sont rentrés au pays mardi matin, où ils ont été accueillis par leurs proches et par le premier ministre Stephen Harper, qui a annoncé que le 9 mai 2014 a été déclaré «Journée nationale de commémoration».

Prenant la parole devant les 93 militaires rentrés au pays, M. Harper a déclaré que cette Journée nationale permettra de reconnaître le courage de ceux qui se sont battus, de se souvenir de ceux qui sont tombés au combat, et de rendre hommage à tous ceux qui ont participé à cette mission de 10 ans en Afghanistan.

Il a ajouté que le 9 mai serait non seulement l'occasion de souligner la force des femmes et des hommes en uniforme, mais aussi celle de leur famille et de leur communauté qui les ont soutenus.

Le dernier contingent de soldats canadiens a fait le trajet entre l'Afghanistan et Ottawa à bord d'un avion de transport C-17, escorté par deux chasseurs F-18.

À leur descente d'avion, les militaires ont notamment été accueillis par le premier ministre, le gouverneur général, David Johnston, et le chef d'état-major de la défense, le général Tom Lawson.

Ils sont ensuite entrés dans un hangar où ils ont pu embrasser et étreindre leurs proches. M. Johnston leur a réservé un accueil chaleureux, affirmant qu'ils étaient «des ambassadeurs, des gardiens de la paix, des protecteurs et des bâtisseurs de la société civile».

«Bienvenue à la maison», a lancé le gouverneur général.

Stephen Harper a abondé dans le même sens. «Tous les Canadiens se joignent à moi pour vous souhaiter un bon retour et vous féliciter pour le travail accompli», a-t-il déclaré.

Les Forces armées canadiennes ont officiellement descendu le drapeau du Canada à Kaboul la semaine dernière, marquant la fin d'une mission qui avait commencé avec le déploiement d'une poignée de soldats d'une unité spéciale à la fin de 2001.

«Depuis octobre 2011, plus de 40 000 membres des Forces armées canadiennes ont été déployés en Afghanistan pour travailler avec les alliés et le gouvernement afghan afin de lutter contre le terrorisme et de promouvoir la sécurité, le développement et la gouvernance, pour ainsi permettre aux Afghans de bâtir un pays viable qui est mieux gouverné, plus stable et plus sûr», a indiqué M. Harper, qui a parlé de «plus longue opération militaire active de l'histoire canadienne».

Les soldats se sont battus contre les talibans et ont vécu avec la constante menace des engins explosifs artisanaux souvent placés sur les routes, tout en essayant de construire des écoles, des routes et d'autres infrastructures dans le sud de la province de Kandahar, une région particulièrement dangereuse.

Après la fin de la mission de combat en 2011, des troupes canadiennes sont demeurées dans la capitale, Kaboul, afin de participer à la formation des soldats de l'armée afghane.

En plus des 158 soldats canadiens à avoir perdu la vie, un diplomate, une journaliste et deux entrepreneurs civils canadiens ont aussi été tués au cours de la mission en Afghanistan.

PLUS:pc