NOUVELLES

La KHL réagit à la crise ukrainienne

18/03/2014 03:01 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Les tensions politiques en Ukraine ont incité la Ligue continentale de hockey (KHL) à prendre les grands moyens pour protéger ses équipes et ses joueurs.

Pour des raisons de sécurité, la KHL a déplacé les matchs à domicile des séries éliminatoires du Donbass de Donetsk, en Ukraine, contre le Lev de Prague dans la capitale de la Slovaquie.

Les troisième (23 mars), quatrième (24 mars) et, si nécessaire, septième (28 mars) matchs de leur série quart de finale se tiendront donc à l'aréna Slovnaft de Bratislava.

La ligue a révélé dans un communiqué mardi qu'elle considérait la situation dans la ville de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, comme étant « instable ». Une opinion que partage l'équipe.

Le septième match de la huitième de finale entre Donetsk et le Dynamo de Riga, lundi soir, a été joué dans la capitale slovaque.

« En raison de l'escalade récente des tensions et du désordre à Donetsk, et à la lumière de rapports faisant état de la possibilité que s'instaurent prochainement la désobéissance civile et le désordre à grande échelle, la Ligue continentale de hockey a déterminé que Donetsk est pour le moment un lieu inapproprié pour tenir les matchs de championnats de la KHL, en raison de l'impossibilité de garantir la sécurité nécessaire pour les équipes visiteuses, les partisans et le personnel », a annoncé la ligue sur son site web dimanche.

PLUS:rc