NOUVELLES

Kiev accuse les services spéciaux russes d'attiser les troubles dans l'Est

18/03/2014 06:09 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a accusé mardi les services spéciaux russes d'attiser les troubles dans l'Est de l'Ukraine pour justifier une "agression militaire" sous le prétexte de protéger les russophones.

"Les forces de l'ordre ont des preuves concernant l'implication des services spéciaux russes dans l'organisation des troubles dans l'Est de l'Ukraine. Des saboteurs ont été arrêtés", a déclaré M. Iatseniouk s'exprimant en russe dans une adresse aux habitants du l'Est et du Sud russophones de l'Ukraine.

"Malheureusement la Crimée n'est pas la seule région de l'Ukraine où les forces extérieures tentent de déstabiliser la situation, attiser des conflits artificiels, organiser des troubles et provoquer une agression armée sous le prétexte de protéger des russophones", a-t-il poursuivi.

La Crimée, péninsule séparatiste pro-russe occupée depuis plus de deux semaines par les troupes russes a massivement voté dimanche son rattachement à la Russie.

De nombreuses manifestations pro-russes ont eu lieu ces derniers jours dans les grandes villes industrielles de l'Est, telles Donetsk et Kharkiv, où les affrontements avec les manifestants pro-Kiev ont fait au total trois morts la semaine dernière.

"Personne ne conteste votre droit de parler le russe", a souligné M. Iatseniouk alors que le président russe Vladimir Poutine a obtenu début mars le feu vers du Parlement pour un recours à la force en Ukraine afin d'y "protéger les russophones".

"Mon épouse Teresia parle principalement le russe. Comme des millions d'autres russophones, elle n'a pas besoin d'être protégée par le Kremlin", a-t-il conclu.

neo/via/ros

PLUS:hp