NOUVELLES

Kenya: une "attaque d'ampleur" déjouée à Mombasa (responsable)

18/03/2014 07:10 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

Les deux suspects, arrêtés lundi à bord d'un véhicule piégé à Mombasa, principale ville de la touristique côte kényane, préparaient "une attaque d'ampleur" et étaient surveillés depuis la Somalie par des forces kényanes et étrangères, a annoncé mardi le préfet du département.

"Cela aurait pu être une attaque d'ampleur", a déclaré Nelson Marwa, précisant que les charges du véhicule piégé étaient destinées à être déclenchées via un téléphone mobile. Elles ont été désamorcées par l'armée kényane à l'aide de robots", a-t-il poursuivi.

"Les deux hommes étaient pistés depuis la Somalie, à la fois par des forces kényanes et étrangères qui les ont rattrapés à Changamwe", un quartier de Mombasa, proche de l'aéroport international mais aussi d'une raffinerie, a-t-il expliqué.

Les deux suspects sont "Kényans d'ethnie somali", a précisé le préfet, tout en indiquant que l'enquête se poursuivait à ce sujet.

M. Marwa a affirmé que les deux suspects étaient "membres des shebab", les insurgés islamistes somaliens qui ont notamment revendiqué l'attaque par un commando du centre commercial de Westgate, à Nairobi, en septembre, qui a fait au moins 67 morts.

La police avait annoncé la veille avoir arrêté deux hommes, à bord d'une voiture dans laquelle se trouvaient deux bombes artisanales et un téléphone portable susceptible de servir de détonateur.

"Nous avons reçu un tuyau disant que les deux (suspects) étaient en route pour attaquer un endroit non identifié, nous leur avons tendu une embuscade", avait indiqué lundi soir le chef de la police criminelle de Mombasa, Henry Ondiek.

Le Kenya mène depuis octobre 2011 une offensive militaire contre les shebab en Somalie. Son contingent d'environ 3.600 soldats a intégré en juin 2012 l'Amisom, la Force de l'Union africaine qui combat les islamistes en Somalie. Il a repris en octobre de cette même année le port de Kismayo, le dernier grand bastion des shebab, crucial pour leur financement.

Les shebab avaient qualifié l'attaque du Westgate d'opération de représailles à l'invasion kényane en Somalie.

Mombasa, comme la province de la Côte, est très majoritairement musulmane dans un pays qui se déclare à plus de 80% chrétien, selon les chiffres du recensement de 2009.

Une mosquée radicale du centre-ville, la Mosquée Musa, est suspectée par les autorités d'être un centre de recrutement - ce que nient ses responsables - pour les shebab et a récemment fait l'objet d'un raid meurtrier de la police.

str-mom-pjm/ayv/sba

PLUS:hp