POLITIQUE

Justin Trudeau est déterminé à tenir des mises en candidature ouvertes

18/03/2014 07:51 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT
Melissa Laforge via Getty Images
[UNVERIFIED CONTENT] Justin Trudeau speaks as Leader of the Liberal Party of Canada, 2013

OTTAWA - Justin Trudeau maintient qu'il est déterminé à tenir des assemblées de mise en candidature ouvertes, même si la semaine dernière, il a empêché une aspirante candidate de se présenter dans toute circonscription du pays.

Le chef du Parti libéral du Canada affirme que les mises en candidature ouvertes permettent aux membres de chaque circonscription de choisir le candidat qu'ils veulent pour porter les couleurs du parti aux prochaines élections.

Mais il souligne que cela ne permet pas aux candidats qu'ils choisissent d'avoir recours à des tactiques méchantes qui créent des divisions dans le but d'assurer leur nomination.

La semaine dernière, l'équipe de M. Trudeau a informé Christine Innes, deux fois candidate libérale et épouse de l'ex-député Tonny Ianno, qu'elle ne serait pas autorisée à briguer la candidature du parti pour la prochaine élection complémentaire dans la circonscription de Trinity-Spadina, à Toronto, ni dans aucune autre circonscription du pays lors des élections générales de 2015.

Mme Innes a été exclue parce que son équipe de campagne — et en particulier son mari — aurait tenté de harceler et d'intimider de jeunes bénévoles, et parce qu'elle aurait parlé en mal de M. Trudeau et d'une candidate vedette du parti dans Toronto-Centre, la nouvelle députée Chrystia Freeland.

Mme Innes a catégoriquement nié ces allégations.

Elle estime avoir été punie pour avoir refusé de garantir qu'elle ne se présenterait pas contre Mme Freeland pour la nomination dans University-Rosedale, l'une des trois nouvelles circonscriptions torontoises créées pour les prochaines élections en vertu du redécoupage des circonscriptions fédérales.

Dans ses premiers commentaires sur la controverse, Justin Trudeau a laissé entendre, mardi, que l'assemblée de mise en candidature pour l'élection complémentaire dans Trinity-Spadina serait plus ouverte maintenant que Mme Innes n'est plus impliquée.

«Il n'y avait pas d'autres candidats prêts à se risquer dans Trinity-Spadina à cause de l'approche utilisée par cette équipe en particulier, a dit le chef libéral après un discours à Kingston, en Ontario. Alors nous sommes heureux de voir qu'il y aura vraiment une mise en candidature ouverte maintenant dans Trinity-Spadina.»

M. Trudeau a nié que la décision de bloquer la candidature de Mme Innes visait à protéger Mme Freeland ou à écarter la vieille garde libérale pour faire place à une nouvelle équipe. Il a maintenu que cela visait uniquement à envoyer le message que les conflits internes entre libéraux ne seraient plus tolérés.

Le chef a indiqué qu'il clarifierait plus en détail «dans les prochains jours» les règles pour devenir candidat à la nomination du parti.

INOLTRE SU HUFFPOST

PLC: élection du nouveau chef le 14 avril 2013