NOUVELLES

Enquête sur la mort d'un autre militaire de Valcartier

18/03/2014 02:38 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Le retour au pays des derniers soldats canadiens déployés en Afghanistan est assombri par le suicide du caporal Alain Lacasse, du Royal 22e Régiment de la base de Valcartier. Il a été retrouvé sans vie chez lui, lundi.

Le militaire de 43 ans était rattaché au centre d'instruction de la 2e division. Il a été déployé en Afghanistan de juillet 2007 à février 2008.

La base militaire de Valcartier déplore la mort de trois militaires du Royal 22e Régiment depuis trois mois.

En décembre, le caporal-chef Sylvain Lelièvre a été retrouvé sans vie dans le sous-sol de sa résidence. À l'instar du caporal Alain Lacasse, il avait participé à diverses missions à l'étranger, notamment en Bosnie et en Afghanistan.

Le capitaine Philippe Boudreau, aumônier attaché au Groupe de soutien de la 2e Division, a aussi été trouvé mort le 22 janvier dernier dans un des logements familiaux situés sur la base de Valcartier. Le Bureau du coroner a précisé que l'homme était de mort de cause naturelle.

Plus d'aide aux militaires

Les femmes de militaires réclament plus de soutien pour les militaires qui doivent faire face à leur nouvelle vie après avoir participé à des missions à l'étranger.

Marie-Josée Huard, présidente de l'Association des conjointes de militaires canadiens, se demande quand les autorités vont comprendre qu'il faut agir avant que surviennent plus de drames.

« Je me demande quel genre de vague qu'il va falloir pour que les gens à Ottawa se réveillent. Les politiciens, le ministre, le premier ministre, les soldats ont vraiment besoin d'aide. Il faut arrêter de le cacher. Ça existe, pour le vivre, je le sais que ça existe, et je sais que je ne suis pas la seule », affirme Mme Huard.

PLUS:rc