NOUVELLES

Des centaines de migrants prennent d'assaut une enclave espagnole au Maroc

18/03/2014 03:22 EDT | Actualisé 18/05/2014 05:12 EDT

RABAT, Maroc - Quelque 500 migrants d'Afrique subsaharienne armés de pierres sont entrés de force mardi dans l'enclave espagnole de Melilla, dans le nord du Maroc, dans ce qui constitue l'un des plus importants passages illégaux de frontière des dernières années, ont annoncé les autorités des deux pays.

La police marocaine a indiqué avoir arrêté quelque 250 personnes lors des deux tentatives des migrants de franchir la frontière, vers 8 h mardi matin, quand le groupe d'environ 500 personnes a escaladé l'imposante clôture qui sépare l'enclave espagnole du territoire marocain.

Le délégué du ministère espagnol de l'Intérieur à Melilla, Abdelmalik El Barkani, a annoncé un renforcement de la présence policière à la frontière, en précisant qu'il y avait toujours un grand nombre de migrants attendant une occasion d'escalader la clôture surmontée de barbelés.

Des milliers d'Africains espérant une vie meilleure en Europe vivent illégalement au Maroc et tentent périodiquement d'entrer à Melilla et dans l'autre enclave côtière espagnole, Ceuta.

Plus d'un millier de migrants auraient réussi à entrer illégalement dans les deux enclaves espagnoles depuis le début de l'année, ce qui correspond à peu près au nombre total de migrants entrés l'année dernière.

PLUS:pc