NOUVELLES

USA: le parquet refuse le témoignage du "cerveau du 11-Septembre" à un procès

17/03/2014 05:40 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Les procureurs fédéraux américains refusent que soit exploité le témoignage écrit de Khaled Cheikh Mohammed, le cerveau autoproclamé des attentats du 11-Septembre détenu à Guantanamo, au procès du gendre de Ben Laden à New York.

A en croire les avocats de Souleymane Abou Ghaith, un gendre de Ben Laden et ancien porte-parole d'Al-Qaïda, inculpé de complot, le témoignage de Khaled Cheikh Mohammed ("KSM" selon ses initiales en anglais) "pourrait faire naître un doute raisonnable chez le jury quant aux accusations".

Abou Ghaith est inculpé de complot visant à tuer des Américains, complot visant à apporter un soutien à des terroristes et soutien matériel à des terroristes. Il nie ces accusations. Son procès s'est ouvert au début du mois et pourrait durer plusieurs semaines.

Au contraire de ce qu'affirme le parquet, "KSM" assure que l'accusé n'a jamais joué de rôle militaire au sein d'Al-Qaïda et n'est en rien impliqué dans la tentative d'attentat au cours de laquelle un avion de ligne américain aurait dû exploser au-dessus de l'Atlantique en décembre 2001.

Au cours de cette tentative, Richard Reid avait essayé, en vain, de faire exploser ses chaussures piégées sur un vol Paris-Miami. Il purge une peine de prison à vie.

"Le détenu (Khaled Cheikh Mohammed) n'a jamais transmis aucune information sur le complot à la chaussure piégée à l'accusé (Abou Ghaith). Il ne l'a pas vu non plus en compagnie de Richard Reid", explique "KSM", selon un résumé de son témoignage soumis par la défense.

Après l'avoir étudié, les agents du renseignement ont donné leur feu vert à l'utilisation du document, mais le parquet est d'avis contraire, comme il l'a fait savoir au juge Lewis Kaplan qui conduit les débats.

Abou Ghaith est connu pour être apparu dans une vidéo de propagande le 12 septembre 2001 aux côtés de Ben Laden et d'Ayman al-Zawahiri, alors numéro deux de l'organisation, devenu aujourd'hui son chef.

Marié à Fatima, la fille de Ben Laden, Abou Ghaith a travaillé pour l'organisation jusqu'en 2002, avant de fuir l'Afghanistan à la suite de l'invasion américaine pour se rendre en Iran.

jm/gde/sam

PLUS:hp