NOUVELLES

Un partisan d'Al-Qaïda arrêté près de la frontière canado-américaine

17/03/2014 09:13 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Nicholas Teausant, un Californien soupçonné de vouloir joindre un groupe terroriste d'Al-Qaïda en Syrie, a été arrêté près de la frontière canadienne dans l'État de Washington.

Le ministère de la Justice américaine a déclaré que Nicholas Teausant, 20 ans, né aux États-Unis et converti à l'Islam, planifiait de passer au Canada avec l'intention de joindre par la suite un groupe dissident d'Al-Qaïda appelé l'État islamique d'Irak et de Syrie, aussi appelé l'État islamique d'Irak et du Levant.

Il a été intercepté dans un autobus Amtrak à Blaine, dans l'État de Washington, par l'Agence de protection des douanes et des frontières américaine peu avant d'atteindre le Canada. Après l'avoir interrogé, les agents ont procédé à son arrestation.

Des accusations de soutien à une organisation terroriste étrangère ont été portées contre lui.

Les enquêteurs ont expliqué que l'accusé avait discuté en détail de ses intentions avec une personne qui était en fait un informateur du FBI.

« Je planifie rester en Syrie et passer sur toutes les chaînes de nouvelles du monde entier », a-t-il avoué à l'informateur, selon la plainte déposée devant la juge.

La plainte de nature criminelle déposée à la cour de Sacramento indique que Nicholas Teausant est étudiant au collège communautaire de San Joaquin Delta. Il était également soldat de la Garde nationale des forces armées américaines d'où il a été renvoyé en décembre 2013 puisqu'il ne répondait pas aux exigences de base requises.

L'accusé a aussi mentionné à l'informateur qu'il est le père d'une petite fille. Il avait par ailleurs pris les mesures nécessaires pour que sa mère puisse avoir la garde de son enfant s'il ne revenait pas.

S'il est trouvé coupable, Nicholas Teausant pourrait être condamné à une peine d'emprisonnement de 15 ans et devoir payer une amende de 250 000 $.

PLUS:rc