Jean-Philippe Leblanc-Paré a comparu lundi matin au palais de justice de Trois-Rivières pour avoir proféré sur internet des menaces de mort envers Pauline Marois.

Le Trifluvien de 29 ans a été arrêté en fin de semaine à Trois-Rivières. Les policiers ont exécuté un mandat de perquisition à son domicile, où du matériel informatique a été saisi pour analyse.

Les menaces auraient été proférées le 15 mars sur un réseau social. L'accusé a été libéré sous engagement après sa comparution lundi.

« Proférer ce genre de menaces, même sur Internet, est un acte criminel qui est pris au sérieux », mentionne le porte-parole de la Sûreté du Québec, le sergent Hugo Fournier.

En décembre dernier, un autre homme de Trois-Rivières avait été arrêté pour avoir proféré des menaces de mort à l'endroit de Pauline Marois. Daniel Brosseau, 37 ans, avait diffusé ses propos sur la page d'un groupe haineux sur Facebook.

EN RAPPEL:

Loading Slideshow...
  • Pauline Marois prononce son premier discours en tant que première ministre

  • Pauline Marois prononce son premier discours en tant que première ministre

  • Pauline Marois prononce son premier discours en tant que première ministre

  • Pauline Marois prononce son premier discours en tant que première ministre

  • Pauline Marois dépêchée hors de la scène par deux gardes du corps

  • Pauline Marois dépêchée hors de la scène par deux gardes du corps

    Capture de télévision

  • Un homme tient l'arme du présumé tireur

  • Le présumé tireur aurait mis le feu à l'arrière du Métropolis

  • Le présumé tireur aurait mis le feu à l'arrière du Métropolis

  • Le présumé tireur immobilisé à terre

  • Le présumé tireur escorté par les policiers

  • Le suspect est Richard Henry Bain, apprendra-t-on plus tard.


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?