NOUVELLES

Syrie: des commandos déployés à la frontière pour empêcher l'arrivée de rebelles

17/03/2014 03:29 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

LABWEH, Lebanon - L'armée libanaise a dépêché un commando dans une zone près de la Syrie pour empêcher d'autres rebelles de traverser la frontière vers le Liban, lundi, au lendemain de la prise de l'un de leurs bastions par les forces gouvernementales syriennes.

Le Liban est une fois de plus à l'avant-scène du conflit syrien depuis que le village de Yabroud, dans le centre de la Syrie, est tombé aux mains des troupes du président Bachar el-Assad, dimanche.

Les combattants rebelles n'ont pas tardé à affluer dans le village libanais d'Aarsal, dont la population est majoritairement sunnite. Aarsal est toutefois entouré de plusieurs villages chiites gardés par des militants du Hezbollah, une organisation pro-Assad.

Lundi, trois tirs de roquette ont touché les villages chiites de Labweh et de Nabi Othman, près d'Aarsal. Au moins une personne a été blessée, a indiqué l'armée, ajoutant que des dommages avaient aussi été rapportés.

Selon les forces libanaises, ces roquettes ont été tirées depuis la Syrie, mais certains résidants de Labweh estiment plutôt que les tirs provenaient d'Aarsal. Ils ont bloqué l'accès à la principale route entre les deux villages avec des sacs de sable et une vingtaine d'hommes du Hezbollah patrouillaient près du barrage routier. D'autres routes secondaires ont elles aussi été fermées par la suite, isolant encore davantage le village d'Aarsal.

Plus tôt dans la journée, des soldats libanais et des commandos patrouillaient la frontière avec la Syrie à pied. Ils ont notamment détruit un véhicule utilitaire sport abandonné près du village de Fakiha en propulsant une grenade, affirmant ne pas pouvoir prendre le risque que le VUS soit une voiture piégée.

Dans le même temps, des images de la télévision d'État syrienne montraient des militaires syriens en train d'ériger le drapeau national sur la place principale de Yabroud, lundi.

Les violences interconfessionnelles entre sunnites et chiites du Liban se produisent régulièrement depuis le début de la guerre civile en Syrie. La présence de militants du Hezbollah et de rebelles syriens dans le même secteur du Liban risquent par ailleurs de donner lieu à de nouveaux affrontements violents.

PLUS:pc