NOUVELLES

Le pétrole en hausse en Asie après le "oui" de la Crimée à la Russie

17/03/2014 12:42 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

Le pétrole montait lundi en Asie après le "oui" de la Crimée au rattachement à la Russie, qui pourrait valoir à Moscou de nouvelles sanctions occidentales.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril gagnait 23 cents à 99,12 dollars. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril également s'appréciait de 11 cents, à 108,32 dollars.

Après le veto russe à une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies, la président américain Barack Obama a averti son homologue russe Vladimir Poutine que les Etats-Unis et leur alliés ne reconnaîtraient "jamais" le référendum sur la Crimée de dimanche.

La Crimée a plébiscité à plus de 95% son rattachement à la Russie au terme d'un scrutin qui a mis en lumière le divorce profond entre Russes et Occidentaux, et réveillé les appétits des séparatistes de l'Est de l'Ukraine.

Les Européens vont de leur côté réagir sans tarder, dès lundi matin, puisque leurs ministres des Affaires étrangères se retrouveront à Bruxelles pour leur réunion mensuelle.

Ils devraient annoncer des sanctions "ciblées" visant des responsables russes ou ukrainiens pro-russes, sous la forme de restrictions de visas et de gels d'avoirs.

Les milieux économiques s'inquiètent de telles sanctions, la Russie, exportatrice de matières premières, étant le troisième partenaire économique de l'Union européenne. 70% des exportations russes de pétrole et de gaz vers l'Europe transitent par l'Ukraine.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a par ailleurs prévenu que les tensions autour de l'Ukraine pourraient peser sur les perspectives de demande mondiale de brut.

L'organisme a toutefois relevé vendredi, pour le quatrième mois consécutif, sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2014, comme l'avait fait l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) mercredi, du fait d'une accélération probable de la croissance économique. Un signe positif pour les cours du brut.

Le baril de WTI avait terminé vendredi en hausse de 69 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à 98,89 dollars.

A Londres, le Brent avait terminé à 108,57 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 1,18 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

str/mba/gab/glr

PLUS:hp