NOUVELLES

Élections 2014 - Le fossé entre les immigrants et les électeurs nés au Canada

17/03/2014 12:49 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT
Alamy

Les immigrants et les électeurs nés au Canada qui ont répondu aux questions de la Boussole électorale ne voient pas les enjeux électoraux de la même façon. À partir d'un échantillonnage de 106 220 utilisateurs, nous vous montrons certaines différences entre ces deux groupes sociodémographiques.

Un texte de Louis-Philippe Ouimet Twitter Courriel

Selon le comité scientifique de la Boussole électorale, « sans surprise, les immigrants sont moins portés à vouloir limiter les accommodements religieux et à appuyer l'indépendance du Québec ».

« Sur les questions économiques, les immigrants expriment des opinions dites plus de droite. » Jetons un regard sur les résultats obtenus.

De la laïcité

Les immigrants et les électeurs nés au Canada n'ont pas la même vision de la laïcité. À la question « Combien d'efforts devrait-on faire pour accommoder les minorités religieuses au Québec? », la Boussole électorale indique qu'à peine 30 % des immigrants souhaitent plus d'efforts pour accommoder les minorités religieuses.

Ce chiffre baisse à 10 % chez les utilisateurs nés au Canada. Tel qu'illustré sur le graphique, une importante proportion des participants ont répondu « Ni plus, ni moins ».

Questions identitaires

Les immigrants se disent à 79 % contre l'indépendance du Québec. La protection de la langue française a aussi moins d'importance chez les immigrants que chez les électeurs nés au Canada.

La Boussole indique également que 56 % des utilisateurs nés au Canada ont répondu que le gouvernement devrait faire plus d'efforts pour protéger la langue française, comparativement à 31 % pour les immigrants.

Mourir dans la dignité

Les électeurs nés au Canada et les immigrants sont aussi polarisés sur le projet de loi sur l'aide médicale à mourir. À la proposition « Les patients qui souffrent d'une maladie dégénérative et incurable devraient avoir le droit de mettre fin à leur vie avec l'aide d'un médecin », 80 % des utilisateurs nés au Canada se disent en faveur. Les immigrants le sont aussi, mais à 60 %.

Les syndicats

Les répondants nés au Canada et les immigrants sont également polarisés sur la question des syndicats. À la proposition « Les syndicats ont trop d'influence au Québec », la Boussole indique que 63 % des utilisateurs nés au Canada pensent que les syndicats ont trop de pouvoir, alors que c'est le cas pour 71 % des immigrants.

> Élections 2014: les nouvelles et les blogues du HuffPost sur la campagne.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Les promesses en vrac