NOUVELLES

Italie - 28e journée: Statu quo entre l'AS Rome et Naples

17/03/2014 05:55 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

L'AS Rome garde ses 3 points d'avance sur Naples dans la course à la deuxième place en battant l'Udinese (3-2), juste après le succès du Napoli au Torino (1-0), lundi pour la 28e journée en Italie.

La Juventus presque assurée du titre après sa victoire au Genoa (1-0), la bataille en tête concerne le second accès direct à la Ligue des champions.

Ça va mieux avec le "Capitano". Privée de Francesco Totti pendant plus d'un mois, la Roma a laissé filer la Juve à 14 longueurs, et avait perdu à Naples le duel direct (1-0) la semaine dernière.

Le "Huitième Roi de Rome" a lui-même ouvert le score en reprenant un tir de Gervinho repoussé dans ses pieds par Scuffet (22). Puis Mattia Destro a doublé la mise (30) sur un service génial de Gervinho, après un contrôle en pleine course salué d'un: "Ooooh!" par le stade Olympique.

Mais l'Udinese n'a jamais baissé la garde. Morgan De Sanctis a dû sortir deux gros arrêts face à Antonio Di Natale et Giampiero Pinzi (51) a chipé un ballon dans les pieds de Totti pour égaliser. Pinzi, tifosi de la Lazio où il a été formé, n'était pas mécontent de marquer contre les "Giallorossi".

Higuain à la dernière minute

Le Grec Vasileios Torosidis a redonné de la marge à la Roma d'une frappe puissante (69), mais Dusan Basta a encore une fois réduit les distances (80).

La mauvaise nouvelle de la soirée pour la Roma, avec les deux buts encaissés, est le risque de nouvelle fermeture de tribunes. L'Olimpico retrouvait ses "curve" (virages), après deux matches joués sans elles, et les tifosi ont à nouveau entonné le fameux chant anti-napolitain sanctionné: "Vésuve, lave-les tous par le feu".

La lutte pour la deuxième place devrait se disputer jusqu'au bout, car à Turin, le Napoli s'est imposé en toute fin de match, comme la Juve la veille, avec "Pipita" Higuain dans le rôle d'Andrea Pirlo. Son but est peut-être entaché d'une faute de l'Argentin sur Kamil Glick, le capitaine polonais du "Toro".

L'entraîneur "granata" Giampiero Ventura avait curieusement laissé sur le banc ses deux meilleurs joueurs, les internationaux Alessio Cerci et Ciro Immobile, entrés à la pause.

Le Torino a frappé deux fois les poteaux mais a encaissé une quatrième défaite d'affilée qui ruine ses chances d'Europa League, à 10 points désormais de Parme (6e).

eba/fbx

PLUS:hp