NOUVELLES

HK et les Déserteurs en tournée palestinienne, le concert à Gaza annulé

17/03/2014 05:13 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Le chanteur franco-algérien Kaddour Haddadi vient présenter cette semaine dans les Territoires palestiniens son dernier projet musical, "HK et les Déserteurs", un florilège de classiques de la chanson française métissés de musique populaire algérienne chaâbi.

Le temps d'un concert lundi soir au Théâtre national palestinien, Al-Hakawati, à Jérusalem-Est, Vian ("Le Déserteur"), Lavilliers, Renaud, Piaf, Brel et Brassens, notamment, ont été acclimatés aux rythmes chaloupés du chaâbi, des mélodies orientales et du reggae.

"Notre moteur est de pouvoir aller chanter partout. Cela a un sens, c'est un engagement, de partager ces beaux mots, ces belles chansons par dessus les murs", a expliqué à l'AFP Kaddour Haddadi, alias "HK", qui a chanté pour la première fois dans les Territoires palestiniens pour la Fête de la Musique en 2007.

Il a lancé sa tournée palestinienne avec les Déserteurs, organisée par les instituts français locaux, dimanche soir à Naplouse (nord de la Cisjordanie) --"Naplouse" qui a remplacé "Toulouse" dans le tube éponyme de Nougaro, clin d'oeil à un public local ravi --, avant Jérusalem-Est lundi et Ramallah jeudi pour la journée de la francophonie.

En revanche, le concert prévu mardi à Gaza a été annulé faute d'autorisations israéliennes et dans un contexte sécuritaire de tensions dans l'enclave palestinienne après la récente flambée de violences.

Le chanteur-rappeur originaire de Roubaix, ex-membre de M.A.P (Ministère des Affaires Populaires)et fondateur de "HK et les Saltimbanks", s'est dit "attristé" de ne pas pouvoir se produire à Gaza, où il avait donné en 2008 "un concert très marquant".

Au cours de leur tournée, HK et les Déserteurs participeront aussi à des rencontres et ateliers dans le camp de réfugiés de Shuafat, à Jérusalem-Est occupée et annexée, et avec les élèves du conservatoire national palestinien Edward Saïd à Ramallah.

agr/jeb

PLUS:hp