NOUVELLES

Explosion à New York: des victimes ont succombé à des traumatismes contondants

17/03/2014 06:31 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Les huit victimes de l'explosion ayant soufflé deux édifices du nord de Manhattan la semaine dernière sont toutes décédées de traumatisme contondant ou d'inhalation de fumée et de brûlures, selon ce qu'ont indiqué les autorités.

Les résultats des autopsies ont été dévoilés alors que les enquêteurs poursuivaient leurs recherches, lundi, sur les circonstances de l'explosion de mercredi dernier, qui a également fait une soixantaine de blessés. Tous les décès sont accidentels, ont précisé les responsables.

Cinq victimes ont subi des blessures traumatiques au crâne, au torse et aux extrémités, a précisé la porte-parole du médecin légiste chargé de ce dossier, Julie Bolcer. Deux autres sont mortes après avoir inhalé de la fumée et subi de sévères brûlures. La huitième victime est quant à elle morte brûlée.

L'explosion est survenue quinze minutes après qu'un résidant du quartier eut remarqué une odeur de gaz dans les environs, ont indiqué les autorités. Le bureau national de la sécurité des transports (NTSB) avait fait savoir vendredi que les tests souterrains menés dans les heures ayant suivi la déflagration affichaient un taux élevé de concentration de gaz naturel.

Lundi, des secouristes continuaient à fouiller dans les débris à la recherche d'indices qui pourraient expliquer la cause de l'explosion, qui a détruit deux immeubles à appartements du quartier de Harlem Est, à New York.

PLUS:pc