NOUVELLES

En Europe, toujours plus de rapprochements entre câblo-opérateurs et acteurs mobiles

17/03/2014 11:11 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Rachat de l'Espagnol Ono par le Britannique Vodafone, négociations entre les Français SFR et Numericable: les mouvements de fusion dans le secteur du câble en Europe se poursuivent, les opérateurs mobiles ayant de plus en plus besoin d'infrastructures très haut débit pour satisfaire leurs clients.

Lundi, le géant britannique de la téléphonie mobile Vodafone a annoncé qu'il s'emparait du câblo-opérateur espagnol Ono pour 7,2 milliards d'euros, mettant ainsi la main sur le premier réseau de fibre optique d'Espagne qui connecte 7,2 millions de foyers.

"Cette acquisition met en lumière la tendance à travers l'Europe d'une consolidation entre les opérateurs mobiles et de télévision à péage, avec des acteurs de deux secteurs qui veulent vendre des services convergents", ont résumé les analystes du cabinet britannique IHS.

Le géant britannique avait déjà racheté en 2013 (pour 7,7 milliards d'euros) l'Allemand Kabel Deutschland, petit acteur comparé à Deutsche Telekom, mais opérateur majeur outre-Rhin grâce à son réseau câblé.

Vodafone se place ainsi comme l'un des principaux acteurs de la recomposition du secteur du câble en Europe, avec l'Américain Liberty Global.

Ce dernier a notamment racheté en janvier le câblo-opérateur néerlandais Ziggo, valorisé 10 milliards d'euros, après avoir avalé le britannique Virgin Media (téléphonie fixe, mobile, télévision câblée) l'an dernier pour 23 milliards de dollars.

D'autres rapprochements entre mobile et câble ont eu lieu ces derniers mois en Europe, dont celui de l'opérateur mobile Optimus et du câblo-opérateur Zon au Portugal en janvier, ou le rachat en Pologne de l'opérateur Polkomtel par le leader de la télévision à péage Cyfrowy Polsat fin 2013.

En France, le groupe Altice, maison-mère du câblo-opérateur Numericable, est entré en négociations exclusives vendredi avec le groupe Vivendi en vue de lui racheter l'opérateur SFR.

"On est dans l'âge du très haut débit, c'est le sens de l'histoire" de "rapprocher le câble et le mobile, pour offrir aux consommateurs les meilleurs services", a résumé lundi Patrick Drahi, patron d'Altice lors d'une conférence de presse sur le projet de rachat de SFR.

"Hasard de calendrier, le rachat de Ono par Vodafone vient d'être annoncé aujourd'hui. C'est ce qu'il se passe partout dans le monde, et on déploie la même stratégie en France que celle qui se déploie partout", a-t-il ajouté.

- Boom des usages à la maison -

Signe de l'intérêt grandissant des investisseurs pour les câblo-opérateurs, l'entrée en Bourse de Numericable à Paris en novembre a été l'une des plus importantes sur la place de ces dernières années, et son cours a depuis pris quelque 20%.

Ce regain d'intérêt des opérateurs mobiles pour les réseaux câblés s'explique par le boom des usages à la maison (comme la consommation de vidéos sur tablettes et smartphones, très gourmande en bande passante) ainsi que la multiplication des utilisateurs à l'intérieur d'un même foyer.

"La technologie câble permet aujourd'hui de proposer des débits similaires à la fibre, mais avec des réseaux déjà déployés, contrairement à la fibre qu'il faut déployer dans chaque logement, ce qui prend du temps", commente à l'AFP Sylvain Chevallier, spécialiste des télécoms et associé chez BearingPoint.

"Cela explique donc le regain d'intérêt pour les câblo-opérateurs, qui ont une base installée de prises à plus de 100 megabits par seconde immédiatement disponible", ajoute-il.

Sylvain Chevallier souligne que de plus en plus de clients recherchent non plus une offre mobile d'un côté et une offre fixe de l'autre, "mais une offre convergente" de type quadruple-play (téléphone fixe, mobile, télévision, internet).

"Dans ce contexte, il devient critique pour un opérateur qui ne fait que de la téléphonie mobile de compléter son offre avec une offre fixe, et la seule solution envisageable est un rapprochement avec des câblo-opérateurs", résume-t-il.

kd/lgo/fz/phv

VODAFONE GROUP

NUMERICABLE GROUPE

KABEL DEUTSCHLAND HOLDING

DEUTSCHE TELEKOM

LIBERTY GLOBAL

ZIGGO

ZON OPTIMUS

ALTICE

VIVENDI

VERIZON COMMUNICATIONS

IHS INC.

PLUS:hp