NOUVELLES

Crimée: Ban "inquiet", défend l'unité de l'Ukraine

17/03/2014 12:36 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est déclaré lundi "très déçu et inquiet" au lendemain du référendum de rattachement de la Crimée à la Russie, et a souhaité une solution politique incluant "le respect de l'unité et de la souveraineté de l'Ukraine".

M. Ban demande à toutes les parties "d'intensifier leurs efforts et d'oeuvrer de manière constructive en faveur d'une solution pacifique" à la crise, a ajouté son porte-parole Stéphane Dujarric.

"Le secrétaire général est très déçu et inquiet de voir que le référendum en Crimée ne fera qu'exacerber la situation", a déclaré à la presse le porte-parole.

"Il encourage toutes les parties à oeuvrer pour une solution qui soit guidée par les principes de la Charte des Nations unies, y compris le respect de l'unité et de la souveraineté de l'Ukraine".

M. Ban "condamne la violence qui a eu lieu dans l'est de l'Ukraine", région russophone, le week-end dernier. Il demande "à toutes les parties de s'abstenir de toute violence et de s'engager à faire baisser la tension et à entamer un dialogue national sans exclusive".

"Une détérioration de la situation aura des répercussions graves pour le peuple ukrainien, pour la région et au-delà", a averti le porte-parole.

Interrogé sur la légitimité du scrutin de dimanche, jugé illégal par Kiev et par les Occidentaux, M. Dujarric a refusé de se prononcer, renvoyant à la déclaration qu'il venait de lire.

Il a rejeté l'idée que M. Ban cherche à "ménager la chèvre et le chou", affirmant "qu'il se fondait sur les principes de la Charte de l'ONU".

Treize des 15 pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont soutenu samedi matin un projet américain de résolution condamnant sans équivoque le référendum sur le rattachement de la Crimée à la Russie. Moscou y a mis son veto, bloquant l'adoption du texte, alors que la Chine s'est abstenue.

avz/are

PLUS:hp