NOUVELLES

Un avion de Sunwing parti d'Edmonton atterrit d'urgence au Montana

16/03/2014 10:52 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

Un avion du transporteur canadien Sunwing qui effectuait la liaison entre Edmonton et Puerto Vallarta a dû atterrir d'urgence au Montana, dimanche, après qu'un agent de bord eut été blessé lors de turbulences particulièrement violentes.

La porte-parole de la compagnie Janine Chapman a précisé que l'avion avait atterri vers 7 h 30 à l'aéroport régional d'Helena, dans l'ouest du Montana.

Les passagers du vol 559 sont demeurés ont attendu dans l'appareil pendant plus de cinq heures, avant de se faire dire de demeurer dans une zone circonscrite de l'aérogare pendant que la société aérienne s'affairait à trouver un nouvel appareil.

Les passagers sont montés à bord d'un autre avion et sont partis en direction de Puerto Vallarta vers 18 h 25, heure des Rocheuses, ont fait savoir des responsables de l'aéroport.

Le Boeing 737 venait tout juste d'entamer son vol lorsque des turbulences ont surgi. Une période de turbulences modérées de 45 secondes a été suivie par une seconde période de turbulences sévères, a expliqué Mme Chapman.

La ceinture des passagers était bouclée au moment de l'incident, mais deux agents de bord circulaient dans l'avion, a-t-elle précisé.

« L'agent de bord a été projeté dans les airs et a subi une petite lésion à la tête en retombant au sol. Une agente est elle aussi tombée sur le sol ».

Aucun agent de bord n'a toutefois dû être hospitalisé.

L'appareil a atterri à Helena et doit être soumis à une vérification de maintenance, tel que prévu par la procédure en cas de turbulences sévères, a dit Mme Chapman.

« On m'a dit que (les passagers) étaient plutôt de bonne humeur et heureux d'être au sol », a soutenu Mme Chapman.

La plupart des passagers sont des familles qui se rendent au Mexique pour des vacances, a-t-elle ajouté. Sunwing a dépêché un second appareil depuis Toronto pour assurer le transport des passagers, qui devaient arriver tard dimanche à Puerto Vallarta.

Des turbulences aussi sévères ne se produisent que très rarement, a souligné Mme Chapman.

PLUS:rc