NOUVELLES

Quelques irrégularités constatées lors du référendum en Crimée

16/03/2014 09:46 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

Quelques irrégularités ont été constatées dimanche en Crimée, quelques heures après l'ouverture du scrutin pour le référendum de rattachement de la péninsule à la Russie.

A Sébastopol, plusieurs dizaines d'électeurs ont été vus par une journaliste de l'AFP commencer à déposer leurs bulletins dans les urnes une demi-heure avant l'ouverture officielle du scrutin à 08H00 locale (06H00 GMT).

Et dans certains bureaux de vote, des journalistes, dont ceux de l'AFP, ont parfois été empêchés d'entrer dans le bureau de vote malgré leurs accréditations émises par les autorités locales.

Dans le centre de la capitale de la province, Simféropol, la campagne en faveur du vote pro-Russe ne s'est jamais vraiment interrompue, comme cela aurait dû être le cas aux termes de la loi électorale. Les répétitions des spectacles prévus pour célébrer la victoire attendue du oui à la Russie se poursuivaient par exemple sur la place Lénine dans le centre de la ville.

Mikhaïlo Malichev, président du comité d'organisation du référendum, a démenti des rumeurs selon lesquelles des citoyens russes de Russie auraient été autorisés à voter. Il a assuré que seuls les citoyens ukrainiens sont autorisés à se prononcer.

Dans un bureau de vote de Bakhtchissaraï, à trente km au sud de Simféropol, un retraité porteur d'un passeport russe vivant dans la ville depuis des années n'a pas été autorisé à voter malgré sa tentative, a constaté un journaliste de l'AFP.

Selon M. Malichev à la mi-journée aucun incident, qui aurait requis l'intervention de la police, n'avait été enregistré.

dt/mm/kat/bir

PLUS:hp