NOUVELLES

Poutine à Obama : le référendum en Crimée «pleinement conforme» au droit international

16/03/2014 05:48 EDT | Actualisé 16/03/2014 07:04 EDT
AFP

Le président russe, Vladimir Poutine, a maintenu dimanche, appelé par son homologue américain Barack Obama, que le référendum en Crimée était "pleinement conforme" au droit international, a indiqué le Kremlin.

Le référendum "a été pleinement conforme aux principes du droit international et à la Charte de l'ONU, et a pris en compte notamment le précédent du Kosovo", la province serbe à majorité albanaise devenue indépendante avec le soutien des Occidentaux, a déclaré M. Poutine, selon le Kremlin.

"Les habitants de la péninsule (de Crimée) ont eu la garantie de pouvoir exprimer librement leur volonté", a ajouté M. Poutine à propos du référendum dénoncé par les Occidentaux, par lequel 95% des habitants de cette région russophone d'Ukraine se sont prononcés pour le rattachement à la Russie, selon des résultats préliminaires.

"Vladimir Poutine a mis l'accent sur l'incapacité et l'absence de volonté des pouvoirs actuels à Kiev de juguler les groupuscules ultranationalistes et radicaux qui déstabilisent la situation et terrorisent la population, y compris la population russophone", a encore indiqué le Kremlin.

A propos de la possibilité, évoquée par les Occidentaux, d'envoyer en Ukraine davantage d'observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), M. Poutine a souligné que de son point de vue "l'activité d'une telle mission devait s'étendre à toutes les régions ukrainiennes".

MM. Poutine et Obama ont convenu que "malgré les différences d'appréciation, il était nécessaire de chercher ensemble des moyens de stabiliser la situation en Ukraine", a également indiqué le Kremlin, soulignant que l'entretien téléphonique avait eu lieu à l'initiative du président américain.

Washington prêt à imposer des sanctions supplémentaires

Barack Obama a évoqué d'éventuelles sanctions supplémentaires contre la Russie, avertissant son homologue russe Vladimir Poutine que les Etats-Unis et leur alliés ne reconnaîtraient "jamais" le référendum sur la Crimée de dimanche.

Au cours d'un entretien téléphonique avec M. Poutine, "le président Obama a souligné que le "référendum" en Crimée, qui violait la Constitution ukrainienne et survenait sous la contrainte de l'intervention militaire russe, ne serait jamais reconnu par les États-Unis et la communauté internationale", a encore indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

INOLTRE SU HUFFPOST

Vladimir Poutine