NOUVELLES

Pollution: circulation alternée lundi à Paris, une première depuis 1997

16/03/2014 10:53 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

Jour impair, plaques impaires : la circulation alternée va être mise en place lundi à Paris et dans sa proche banlieue, après cinq jours d'une importante pollution qui a conduit le gouvernement à employer les grands moyens, suscitant déjà des critiques.

Seuls pourront circuler lundi les véhicules portant une plaque d'immatriculation impaire, y compris les deux-roues. La mesure, annoncée samedi par les services du Premier ministre, est inédite depuis 1997 et pourrait être prolongée mardi.

Quelque 700 policiers seront mobilisés pour surveiller les véhicules circulant dans la capitale et les 22 communes limitrophes. Les conducteurs de véhicules n'ayant pas l'autorisation de circuler seront verbalisés et devront s'acquitter d'une amende de 22 euros. Ils seront ensuite invités à regagner leur lieu d'origine, faute de quoi leur véhicule sera immobilisé.

"Nous comprenons parfaitement les difficultés, les agacements, voire même les colères qui peuvent être celles de certains automobilistes qui seront concernés par la mesure d'interdiction. Mais il fallait prendre cette décision-là", a justifié le ministre de l'Écologie, Philippe Martin.

La mesure a été critiquée par l'opposition de droite: le patron du parti UMP, Jean-François Copé, a notamment émis des doutes sur l'efficacité d'une mesure dont il se demande si elle ne relève pas plutôt "de la communication".

Pour l'organisation de défense des automobilistes, Automobile Club Association (ACA), il s'agit d'une décision "précipitée, inefficace" et qui "va surtout générer la +pagaille+".

La décision du gouvernement pourrait être impopulaire à une semaine des élections municipales.

"Nous attendons une baisse importante de la fréquentation de voitures dans cette zone", a justifié le ministre de l'Écologie, tout en préférant ne pas donner de chiffre. Lors de l'unique expérience de circulation alternée, en 1997, la mesure avait "donné des résultats", a rappelé Philippe Martin. Samedi, il avait toutefois reconnu qu'elle avait laissé "de mauvais souvenirs".

Selon une enquête du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), publiée en septembre 2012, 15,5 millions de trajets en voiture sont effectués, en moyenne, chaque jour dans la région.

Les autorités ont appelé les employeurs "à faire preuve de souplesse" en cas de retard de leurs salariés.

Des dérogations à la circulation alternée sont prévues, concernant les véhicules électriques ou hybrides, de même que les voitures avec au moins trois personnes à bord et les taxis.

Les transports publics continueront à être gratuits, jusqu'à ce que la circulation alternée soit levée.

Les particules en suspension dans l'air peuvent provoquer de l'asthme, des allergies, des maladies respiratoires ou cardiovasculaires, et les plus fines d'entre elles ont été classées "cancérogènes certains" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Il est donc recommandé aux populations sensibles d'éviter les activités physiques et sportives en plein air.

bur-ctx-tu/at/thm/ai

PLUS:hp