NOUVELLES

Obama à Poutine : Washington prêt à imposer des sanctions supplémentaires

16/03/2014 06:53 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

Le président américain Barack Obama a évoqué d'éventuelles sanctions supplémentaires contre la Russie, avertissant son homologue russe Vladimir Poutine que les Etats-Unis et leur alliés ne reconnaîtraient "jamais" le référendum sur la Crimée de dimanche.

Au cours d'un entretien téléphonique avec M. Poutine, "le président Obama a souligné que le +référendum+ en Crimée, qui violait la Constitution ukrainienne et survenait sous la contrainte de l'intervention militaire russe, ne serait jamais reconnu par les Etats-Unis et la communauté internationale", a encore indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

M. Obama a ajouté que "les actions de la Russie violent la souveraineté de l'Ukraine et son intégrité territoriale" et que "en coordination avec nos partenaires européens, nous sommes préparés à imposer des sanctions supplémentaires contre la Russie pour ses actions".

De son côté, M. Poutine a maintenu dimanche que le référendum en Crimée était "pleinement conforme" au droit international, a indiqué le Kremlin.

Les Ukrainiens de Crimée ont plébiscité dimanche le rattachement de la péninsule à la Russie au terme d'un scrutin qui a mis en lumière le divorce profond entre Russes et Occidentaux, et réveillé les appétits des séparatistes de l'Est de l'Ukraine.

"95,5% ont voté pour le rattachement de la Crimée à la Russie", a annoncé le président de la commission électorale locale, Mikhaïlo Malychev, faisant état des premiers résultats après le dépouillement de plus de la moitié des bulletins.

Le taux de participation était de 81% pour cette consultation organisée en catastrophe dans une péninsule occupée depuis deux semaines par les troupes russes.

oh/mdl/jr

PLUS:hp