NOUVELLES

Novak Djokovic défait Roger Federer 3-6, 6-3, 7-6 (3) et triomphe à Indian Wells

16/03/2014 05:02 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

INDIAN WELLS, États-Unis - Novak Djokovic est arrivé à Indian Wells pour une première fois en quatre ans sans un titre à son palmarès depuis le début de l'année.

Il a quitté avec un chèque d'un million $ US et son premier trophée en 2014, après avoir battu Roger Federer 3-6, 6-3, 7-6 (3), dimanche. Il s'agit pour le Serbe d'un troisième titre en carrière à Indian Wells.

«Ne pas avoir de titre en main en arrivant ici, il y avait certains doutes, a admis Djokovic. J'ai connu des hauts et des bas au niveau de ma concentration lors des premiers tours, mais j'ai été capable de rester fort et confiant. C'est quelque chose qui rend cette victoire particulièrement spéciale à mes yeux.»

Federer a effacé un retard de 5-3 au troisième set afin de forcer la présentation d'un bris d'égalité décisif, dimanche. Il a toutefois commis plusieurs fautes directes et il a subi la défaite dans le 33e duel entre les deux rivaux.

Le Suisse mène toujours la série 17-16, lui qui avait battu Djokovic en trois manches lors des demi-finales du tournoi de Dubaï, il y a deux semaines. Djokovic va conserver le deuxième rang du classement de l'ATP lors de la prochaine mise à jour, lundi, tandis que Federer va grimper de trois positions afin de réintégrer le top-5.

Dans la finale féminine, Flavia Pennetta s'est débarrassée d'une Agnieszka Radwanska blessée 6-2, 6-1 afin de signer la plus importante victoire de sa carrière.

Federer tentait de gagner le tournoi californien pour une cinquième fois en carrière et à 32 ans, il serait devenu le joueur le plus âgé à remporter un tournoi de la série Masters depuis Andre Agassi en 2004 à Cincinnati. Agassi était alors âgé de 34 ans.

Djokovic a toutefois fermé la porte.

Après que Federer eut facilement gagné la première manche en 31 minutes, Djokovic a trouvé son erre d'aller. Il a obtenu le seul bris de service du deuxième set au huitième jeu.

«Je sais qu'il se présente toujours confiant et agressif, a noté Djokovic. Il ne vous donne jamais la victoire, vous devez la mériter.»

Djokovic est rapidement allé chercher le bris en troisième manche pour prendre les devants 2-1. Il a réussi un as pour creuser l'écart à 4-2, et il menait 5-3 après avoir réussi un revers gagnant le long de la ligne.

Federer a gagné le neuvième jeu à zéro et il a ensuite profité d'une erreur de Djokovic afin de ramener les deux hommes à 5-5.

«J'ai été capable de maintenir la pression sur Novak et lui démontrer que s'il allait ouvrir la porte, j'allais être prêt et j'allais rester compétitif jusqu'à la toute fin», a raconté Federer.

Aidé de quatre fautes directes de Federer, Djokovic s'est forgé une avance de 5-1 lors du bris d'égalité, un écart trop important pour que Federer ne vienne de l'arrière.

«Vers la fin, il s'est assuré de garder la balle en jeu et j'ai peut-être fait quelques erreurs de trop dans les moments importants», a analysé Federer.

Pour sa part, Pennetta a mérité cinq bris en route vers un gain en 75 minutes contre la deuxième tête de série, qui était diminuée par une blessure au genou gauche, particulièrement en fin de match.

Pennetta, 20e tête de série, a su éviter les doubles fautes, tandis que sa rivale en a commis quatre. Elle a aussi résisté aux deux seules chances de bris obtenues par Radwanska, en plus de remporter les trois quarts des points disputés sur sa première balle.

L'Italienne de 32 ans a gagné le premier set sur un beau revers en décroisé, après 37 minutes de jeu. Son premier bris du match lui avait donné l'avance 3-2.

Radwanska a souvent eu recours à la thérapeute en deuxième manche, avant de s'incliner sur la deuxième balle de match de Pennetta, en envoyant un revers trop loin.

Pennetta totalise maintenant 10 titres en carrière à la WTA. Son gain lui permettra de se hisser au 12e rang du tennis féminin, elle qui était 21e.

Pennetta a atteint les quarts de finale lors des Internationaux d'Australie en janvier. Une blessure au poignet lui a fait songer à la retraite au début de 2013, mais elle a persévéré à la lumière de belles tenues à Wimbledon et à New York en Grand chelem, l'an dernier.

«Après autant d'années, autant de travail, je vis enfin le moment que j'attendais, a déclaré Pennetta. Et ça se produit au moment où je l'attendais le moins. Ça faisait longtemps que j'attendais ce moment, j'ai enfin un grand trophée dans ma collection.»

PLUS:pc