NOUVELLES

Nico Rosberg remporte le GP de F1 d'Australie, devant Kevin Magnussen

16/03/2014 04:58 EDT | Actualisé 15/05/2014 05:12 EDT

MELBOURNE, Australie - Nico Rosberg a facilement remporté le premier Grand Prix de Formule Un de la saison, celui d'Australie à Melbourne, dimanche.

Le pilote de Mercedes a devancé de 24,5 secondes Daniel Ricciardo de Red Bull, qui a plus tard été disqualifié.

Rosberg, troisième au départ, a donc signé une victoire convaincante sur le circuit routier d'Albert Park, montrant pourquoi l'équipe Mercedes est parmi les favorites pour remporter le championnat des constructeurs, cette saison.

«La voiture était incroyablement rapide, a dit Rosberg, dont le père Keke, un ancien champion mondial, a remporté le tout premier Grand Prix d'Australie, en 1985. C'était vraiment un plaisir de la conduire, et j'ai très hâte aux prochaines courses.»

Kevin Magnussen de McLaren a obtenu la deuxième place, devant Jenson Button de McLaren. Ricciardo a été disqualifié pour avoir dérogé à des règles techniques sur l'essence. Red Bull a porté la décision en appel.

La recrue Magnussen a démontré pourquoi il a gagné la confiance de McLaren, qui est pour l'instant en tête du championnat des constructeurs; son écurie avait complété la saison 2013 sans avoir récolté un seul podium.

«Ce n'est pas une victoire, mais ça en donne un peu l'impression, a dit le Danois de 21 ans. L'équipe a connu une saison difficile l'an dernier, et on veut renverser la tendance. Nous sommes extrêmement motivés à rester au sommet, ce qui est la juste place de McLaren en Formule Un.»

Fernando Alonso a terminé en quatrième place dans sa Ferrari.

Parti en position de tête, Lewis Hamilton, de Mercedes, a été contraint à l'abandon après six tours en raison d'un problème de moteur, tout comme le champion en titre de la F1 Sebastian Vettel, de Red Bull.

Cela a illustré la difficulté des équipes avec la performance et la fiabilité des nouveaux moteurs hybrides V6.

«Nous semblions être en bonne position, alors un revers de fortune comme ça est dur pour tout le monde, mais nous allons rebondir», a confié Hamilton.

La disqualification de l'Australien Ricciardo a donné une tournure amère à ce qui était une journée heureuse pour la foule partisane, qui voyait un des leurs sur le podium pour la première fois lors d'un GP en terre natale.

Les commissaires ont décrété que sa voiture a constamment dépassé les niveaux permis de consommation d'essence. On a aussi dit que son écurie a refusé de faire les changements nécessaires, avant et pendant la course.

Chez Williams, Valtteri Bottas a mérité la cinquième place après avoir perdu une roue, tôt dans l'épreuve. Il a réussi de nombreux dépassements, ce qui a révélé le potentiel de son bolide.

Nico Hulkenberg (Force India) et Kimi Raikkonen (Ferrari) ont fini sixième et septième, devant les Toro Rosso de Jean-Éric Vergne et Daniil Kvyat. Le top 10 a été complété par Sergio Perez, coéquipier de Hulkenberg.

À 19 ans, le Russe Kvyat est devenu le plus jeune pilote à récolter un point dans une course de Formule Un, devançant la marque de Vettel, qui l'a fait à 21 ans, au Grand Prix d'Italie de 2008.

Il y a eu un seul accident notable et ce dès le premier virage, quand la Caterham de Kamui Kobayashi a percuré l'arrière de la Williams de Felipe Massa, mettant fin à la course des deux pilotes.

PLUS:pc