NOUVELLES

McKeever et Klebl ajoutent à la récolte de médailles d'or du Canada

16/03/2014 02:05 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

KRASNAÏA POLIANA, Russie - Brian McKeever et Chris Klebl ont fait en sorte que le Canada termine les Jeux paralympiques sur une belle note, dimanche.

Les athlètes de ski de fond ont chacun remporté leur course, avec McKeever triomphant au 10 km des non-voyants après que Klebl ait surpris en l'emportant en ski assis, sur la même distance.

McKeever obtenait sa troisième médaille d'or à ces Jeux et sa 10e en carrière. Pour Klebl, c'était sa toute première présence sur le podium lors de Paralympiques.

Le Canada totalise 16 médailles, trois de moins qu'à Vancouver il y a quatre ans. Le pays est troisième pour les médailles d'or, ce qui était un des objectifs des officiels canadiens avant les Jeux.

La Russie est au sommet du classement avec une récolte de 80 médailles, dont 30 d'or, tandis que l'Ukraine est au deuxième rang avec un total de 25. L'Allemagne est deuxième au chapitre du nombre de médailles d'or avec neuf.

McKeever a terminé la course en 23 minutes 18,1 secondes, seulement huit secondes devant le Russe Stanislav Chokhlaev.

Il a employé la même stratégie avec ses guides qui l'ont aidé à remporter la médaille d'or lors de l'épreuve de 20 kilomètres, la semaine dernière. Alors que les conditions venteuses commençaient à affecter le guide Erik Carleton, Graham Nishikawa a fait son entrée dans la course avec trois kilomètres à faire pour assurer la 10e médaille de la carrière de McKeever.

«C'est grâce aux guides. Ils ont fait tout un travail avec le vent de face, a dit McKeever. Il y avait tellement de vent que seul le fait d'être derrière eux m'a aidé à sauver beaucoup d'énergie. Il y avait encore du carburant dans le réservoir lorsqu'est venu le dernier tour.»

Klebl, 42 ans, a gagné avec un temps de 30 minutes 52 secondes. L'Ukrainien Maksym Yarovyi a pris la deuxième place en 31:06,5 et le Russe Grigory Murygin a récolté la médaille de bronze en 31:18,2.

«Je me sens très bien, c'est sûr, a dit Klebl. J'ai des skis exceptionnels pour des conditions détrempées et c'est ce qu'on a obtenues. On se prépare tellement pour cette compétition, pour tenter de frapper le grand coup et c'est arrivé aujourd'hui.»

Klebl, qui en était à sa troisième participation aux Jeux paralympiques, a déménagé à Canmore, en Alberta, après les Jeux de Vancouver pour passer de l'équipe américaine à la formation canadienne.

PLUS:pc