NOUVELLES

Arabie: 3,8% de croissance en 2013 (Banque centrale)

16/03/2014 08:50 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

L'Arabie saoudite, géant pétrolier, a enregistré un taux de croissance en termes réels de 3,8% en 2013, a annoncé dimanche la Saudi Arabia Monetary Authority (Sama), la Banque centrale.

Le gouverneur de la Sama, Fahd al-Moubarak, a déclaré à la presse que ce taux avait atteint 3,8% en Arabie saoudite, contre une moyenne de 2,9 dans le monde.

Le Fonds monétaire international (FMI) avait indiqué en mai 2013 qu'il prévoyait un taux de croissance de l'économie saoudienne de 4,4% contre en 2013, contre 6,8% en 2012, raison de la baisse de la production pétrolière et des dépenses publiques.

Selon M. Moubarak, l'excédent budgétaire de 2013 a atteint 180 milliards de riyals (48 milliards de dollars), soit 6,5% du PIB.

Cet excédent avait atteint 81 milliards de dollars en 2011 et 103 milliards en 2012.

M. Moubarak a ajouté que la balance des paiements avait dégagé en 2013 un excédent de 486 milliards de riyals (130 milliards de dollars), soit 17,4% du PIB.

Le taux d'inflation a été de 2,9% en 2013 contre 3,5% en 2012.

Selon le gouverneur de la Banque centrale, la dette publique a reculé en 2013 à 75 milliards de riyals (20 milliards de dollars), soit 2,7% du PIB.

L'Arabie saoudite, premier exportateur de pétrole de l'Opep, a utilisé ses excédents pour alléger sa dette publique, qui avait atteint 36 milliards de dollars en 2011 et 26 milliards de dollars en 2012.

Le FMI avait conseillé à l'Arabie saoudite d'augmenter progressivement le prix très modeste des carburants sur le marché intérieur, en affirmant que les subventions de ces produits absorbaient 38% de la valeur de sa production.

aa/mh/fcc

PLUS:hp