NOUVELLES

Ukraine : Un prêtre catholique de rite oriental enlevé en Crimée (église)

15/03/2014 12:14 EDT | Actualisé 15/05/2014 05:12 EDT

Le curé d'une paroisse catholique de rite oriental de Sébastopol a été enlevé samedi par des hommes armés dans son église, a annoncé un responsable de la curie catholique ukrainienne.

La nouvelle de l'enlèvement de Mykola Kvitch, curé de la paroisse de la Dormition de la Vierge, a été annoncée par les fidèles présents à la messe et confirmée par l'épouse du prêtre, a indiqué le père Lyubomyr Iavorski. (Les ecclésiastiques catholiques de rite oriental, dits uniates, peuvent se marier, comme leurs homologues orthodoxes).

Les prêtres catholiques en Crimée ont reçu ce mois-ci de nombreuses menaces, téléphoniques et écrites, a-t-il ajouté. Pressés par les auteurs des menaces de quitter la péninsule, ils ont tous refusé de le faire, a-t-il ajouté.

Le père Kvitch, outre son travail de curé, est aussi l'aumônier militaire en Crimée. Selon le père Iavorski, responsable au sein de la curie catholique ukrainienne de rite oriental de l'aumônerie des forces armées et de la police, cela pouvait être une raison de son enlèvement.

L'Eglise catholique de rite oriental, bien implantée surtout dans l'ouest de l'Ukraine, avait été interdite par Staline et intégrée de force à l'Eglise orthodoxe. Après des décennnies de clandestinité, elle a refait surface après la chute du communisme et revendique aujourd'hui quelque cinq millions de fidèles, soit 8% de la population.

via/sym

PLUS:hp