NOUVELLES

Somalie: attentat à la voiture piégée à Mogadiscio

15/03/2014 06:43 EDT | Actualisé 15/05/2014 05:12 EDT

Un attentat à la voiture piégée a été perpétré samedi en début d'après-midi dans le centre de Mogadiscio, la capitale de la Somalie, selon la police et des témoins qui ont fait état de plusieurs victimes.

"Une voiture piégée a explosé près de l'entrée arrière de l'hôtel Maka Al Mukarama. Apparemment la voiture était garée là, chargée d'explosifs. Nous sommes en train d'évaluer le nombre des victimes", a déclaré à l'AFP un policier, Mohamed Mire.

Des témoins ont indiqué à l'AFP que des victimes avaient été évacuées du lieu de l'attentat, mais sans préciser leur nombre, ni si elles étaient blessées ou décédées.

La police a pour l'instant confirmé qu'au moins une personne avait été blessée dans l'explosion, qui visait probablement l'hôtel, fréquenté par des responsables gouvernementaux et des hommes d'affaires de retour au pays.

"C'était vraiment une forte explosion et la rue était très fréquentée quand c'est arrivé", a témoigné Hussein Issa.

Ce quartier de Mogadiscio a déjà été visé par plusieurs attaques ces derniers temps et l'hôtel lui-même a déjà été la cible d'un attentat à la voiture piégée en novembre 2013, dans lequel plusieurs personnes avaient été tuées.

En février, des attaques d'envergure à la voiture piégée et par attentat-suicide ont eu lieu à Mogadiscio contre les entrées de l'aéroport, le palais présidentiel et un bar proche des bâtiments des services de renseignement.

L'attentat de samedi n'a pas encore été revendiqué mais les autres attaques l'ont été par les islamistes shebab, qui sont combattus par la Force africaine en Somalie, l'Amisom.

L'Amisom et des milices somaliennes pro-gouvernementales ont repris ces derniers jours aux islamistes shebab plusieurs localités de la région de Bakol (sud-ouest), qui borde la frontière éthiopienne.

Avec des forces éthiopiennes récemment intégrées, l'Amisom a lancé une offensive d'ampleur, en attaquant notamment la localité de Rabdhure. Sur son site internet, l'Amisom confirme avoir reconquis ces derniers jours Rabdhure, Hudur et Wajid (respectivement à 450, 350 et 300 km au nord-ouest de Mogadiscio).

L'attentat de samedi a déclenché sur Twitter des réactions de colère d'habitants de la capitale somalienne estimant que l'armée devrait concentrer ses activités dans Mogadiscio plutôt que de combattre les islamistes en plusieurs points du pays.

str/hv/jpc/de

PLUS:hp