NOUVELLES

Météo plus favorable à venir

15/03/2014 12:47 EDT | Actualisé 15/05/2014 05:12 EDT

Les équipes ont été surprises, et certaines piégées, par la pluie lors des qualifications à Melbourne. Ce sera gris et sec pour la course, et plus frais.

La météo locale n'annonce pas de pluie pour la course, dimanche, mais une baisse sensible de la température, de près de 10 degrés. Ce qui est bon pour le rendement des moteurs turbo V6 hybrides, qui ont tendance à surchauffer.

En fait, pour être précis, de la pluie est attendue à Melbourne dimanche matin, mais la piste devrait avoir le temps de sécher avant le départ, en fin d'après-midi. À ce moment-là, les nuages devraient laisser place à des éclaircies.

La température maximum prévue est de 18 degrés. Si la piste reste sèche, les équipes motorisées par Mercedes-Benz pourraient en profiter, notamment l'équipe Williams, qui n'a pas pu se faire justice en qualifications. Felipe Massa et Valtteri Bottas partiront de la 9e et de la 10e place respectivement, alors que la FW36 a montré aux essais d'hiver un potentiel bien supérieur.

« Accéder à la Q3 avec les deux voitures, c'est un pas en avant pour l'équipe si on compare cela à l'année dernière, a expliqué Felipe Massa. Cela dit, nous avions clairement une voiture capable de viser plus haut sur la grille. La voiture se comportait bien sur le sec pendant la dernière période d'essais libres et la Q1, mais sous la pluie, nous avions des problèmes d'appuis à l'arrière. Ces conditions météo nous ont probablement plus affectés que d'autres équipes.

« La course pourrait être très imprévisible et la fiabilité sera très importante, alors nous devrons travailler fort pour nous assurer de toujours avoir une voiture en parfait état de marche, a ajouté le Brésilien. Nous tenterons ensuite de profiter de notre rythme sur le sec, qui est supérieur, pour gagner des places. »

L'équipe Lotus est une des équipes qui a été piégée par la pluie. En effet, Pastor Maldonado n'a pu s'élancer que très tard dans la première manche, alors que la pluie avait commencé à tomber. Il n'a pas enregistré de chrono, mais il a été repêché par la direction de course, en vertu de ses temps dans la deuxième séance d'essais libres.

« J'ai eu un problème avec le moteur en sortant des puits, et le temps de le régler au garage, la pluie s'est mise à tomber. C'était fini. En course, le but sera de rallier l'arrivée, car nous n'avons jamais couvert la distance d'un Grand Prix. »

Le message d'Alonso

Par contre, d'autres équipes ont déjà compris que les conditions météo ne changeront pas grand chose au comportement de la voiture. C'est le cas de Ferrari. 

« Nous sommes en retard en termes de performances, sur le freinage, sur la régularité, selon la quantité d'essence ou le niveau d'adhérence. Nous devons aussi progresser sur la traction, la vitesse de pointe, nous sommes un peu en dessous des autres dans ces domaines, a analysé froidement Fernando Alonso. 

« Nous partons de la cinquième place, alors il faut juste gagner deux places pour atteindre le podium, a indiqué le pilote espagnol. Cependant, rien n'est garanti, notre priorité sera de finir la course. Cela peut paraître pessimiste, un peu bizarre même mais personne, y compris celui qui partira en pole, n'est sûr à 100% de voir l'arrivée, a poursuivi le double champion du monde.

« Nous ne sommes pas satisfaits du résultat, même si la F14 T est encore en phase de développement, a prévenu Alonso. Plusieurs équipes sont plus rapides que nous, mais c'est la première course de l'année. Cela pourrait créer quelques surprises, qui seront en notre faveur je l'espère. »

PLUS:rc