NOUVELLES

Jordanie: grève de la faim d'un soldat détenu pour l'assassinat de 7 Israéliennes

15/03/2014 09:24 EDT | Actualisé 15/05/2014 05:12 EDT

Un soldat jordanien condamné à la prison à vie pour avoir tué sept Israéliennes en 1997 a entamé une grève de la faim pour réclamer sa libération après la mort d'un juge jordanien tué par des soldats israéliens, a indiqué son fils samedi.

"Mon père a commencé une grève de la faim vendredi. Il a dit qu'il demandait au gouvernement de le libérer après que les Israéliens ont tué le juge Raed Zeiter", a expliqué le fils d'Ahmad Dakamseh à l'AFP.

Outre la nourriture, le prisonnier "refuse également de prendre des médicaments pour son hypertension artérielle et son diabète", a-t-il ajouté

Raed Zeiter a été tué par des soldats israéliens lundi à la frontière entre la Cisjordanie occupée et la Jordanie, provoquant un incident diplomatique entre Israël et la Jordanie.

L'armée israélienne a affirmé que M. Zeiter avait attaqué les soldats et tenté de prendre l'arme d'un militaire, sa famille et un centre palestinien de défense des droits de l'Homme soutiennent qu'il a été tué de "sang-froid".

La chambre basse du Parlement jordanien a demandé au gouvernement le renvoi de l'ambassadeur israélien, le rappel de leur ambassadeur en Israël et la libération du soldat Ahmad Dakamseh, lui donnant jusqu'à mardi pour s'exécuter, faute de quoi les parlementaires menacent de voter une motion de défiance contre le Premier ministre.

En 1997, M. Dakamseh avait ouvert le feu sur un groupe de fillettes israéliennes alors qu'elles visitaient Baqura, une localité jordanienne près de la frontière israélienne.

Il avait tué sept fillettes et blessé cinq autres, ainsi qu'un professeur. Les motifs de son geste n'ont jamais été clairement établis.

str-akh/jk/faa/sw

PLUS:hp