NOUVELLES

Hamelin mérite la médaille de bronze au 500 mètres aux Mondiaux de courte piste

15/03/2014 04:21 EDT | Actualisé 15/05/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Médaillé d'or au 1500 mètres la veille, Charles Hamelin a remporté la médaille de bronze de l'épreuve de 500 mètres aux Championnats du monde de patinage de vitesse courte piste, samedi, à l'aréna Maurice-Richard.

Dans une finale endiablée, Hamelin a coiffé dans le dernier virage le champion olympique de Sotchi, Victor An, en 40,623 secondes.

Le Chinois Wu Dajing, vice-champion olympique, a gagné la course en 40,526 secondes, devançant l'Américain J.R. Celski (40,582).

Hamelin a ainsi pu faire oublier quelque peu la déception qu'il avait connue au 500 mètres des récents Jeux olympiques, en chutant bêtement dans les qualifications.

«En finale, je peux dire que c'étaient les quatre meilleurs gars au monde sur la distance, a opiné Hamelin. Je me suis fait avoir au début de la course en suivant de trop près le Chinois, et le Russe m'a dépassé. J'ai dû par la suite rattraper le peloton, en espérant qu'il y aurait un peu d'accrochage à l'intérieur. Je savais que ma dernière solution, c'était de passer à l'extérieur avec beaucoup de vitesse. J'ai réussi à décrocher une médaille bronze en faisant ça, presque une médaille d'argent. Pour moi, c'est une belle victoire d'avoir réussi à engranger des points comme ça pour l'obtention du titre de champion du monde.»

Seul double médaillé masculin des Mondiaux après deux épreuves, Hamelin est premier au classement cumulatif de la compétition, avec 47 points. Wu Dajing est deuxième avec 39 points. Son compatriote Han Tianyu et l'Américain Celski sont ex aequo en troisième place, avec 21 points chacun.

Autre catastrophe au relais

L'exploit de la «locomotive de Sainte-Julie» a par la suite été assombri par le deuxième échec d'affilée du relais masculin 5000 mètres. Éliminé en demi-finales aux Jeux olympiques, le 13 février, le quatuor canadien a de nouveau été écarté du podium aux Mondiaux.

À Sotchi, la chute de François Hamelin, frère de Charles, avait provoqué la perte de l'équipe. Samedi, c'est lors d'un passage d'Olivier Jean, avec moins de 10 tours à faire, que les Canadiens ont vu leurs espoirs s'envoler. Après s'être fait doubler par deux rivaux, Jean s'est retrouvé coincé vers l'extérieur entre des patineurs chinois, au moment où il devait effectuer le relais avec Charles Hamelin. Il a été contraint de faire un tour de patinoire additionnel, et on n'a jamais pu combler le retard face aux Russes et aux Britanniques.

«C'est dommage, mais ce sont des choses qui arrivent, a commenté le jeune Charle Cournoyer, qui complétait le quatuor en compagnie de Michael Gilday. Le courte piste, c'est un sport de fou. Ça brasse tout le temps.»

Pour ce qui est du principal intéressé, qui a vu son 30e anniversaire de naissance virer au cauchemar, il a quitté précipitamment les lieux sans fournir sa version des faits.

La déception était très forte parce que le relais canadien, qui s'était présenté à Sotchi comme champion olympique en titre, tentait de remporter un quatrième sacre de suite aux Mondiaux.

St-Gelais déçue

Au 500 mètres dames, la Coréenne Seung-Hi Park, médaillée de bronze à Sotchi et de bronze au 1500 mètres vendredi, a dépassé la Britannique Elise Christie tout juste avant le dernier tour et elle l'a emporté en 42,792 secondes. La Chinoise Kexin Fan a mérité le bronze.

Les Québécoises Marianne St-Gelais et Marie-Ève Drolet ont subi l'élimination en demi-finales.

«Ça s'est joué au départ, a mentionné St-Gelais, déçue de ne pas avoir atteint la finale dans son épreuve de prédilection. J'ai juste trop pensé (à l'importance de connaître un bon départ). Je ne pense habituellement à rien, j'ai la tête vide. J'ai perdu une fraction de seconde, et je me suis vite retrouvée à l'arrière.»

L'athlète de Saint-Félicien, médaillée d'argent olympique au 500 mètres des Jeux de Vancouver en 2010, est septième au classement cumulatif féminin des Mondiaux, après deux courses. La Coréenne Park trône évidemment au sommet.

Chez les hommes, Jean et Cournoyer ont vu leur parcours prendre fin en quarts de finale. L'autre Canadienne inscrite, Valérie Maltais, a également été stoppée en quarts de finale.

Les Mondiaux se terminent dimanche, avec la présentation des courses de 1000 et de 3000 mètres, ainsi que des finales de relais, dames et hommes.

PLUS:pc