NOUVELLES

Espagne - 28e journée: le Real aura une marge, l'Atletico dans son sillage

15/03/2014 07:07 EDT | Actualisé 15/05/2014 05:12 EDT

Le Real Madrid a montré une volonté de fer samedi à Malaga (0-1) pour la 28e journée, s'assurant une marge de sécurité sur le Barça juste avant le clasico et gardant trois longueurs d'avance en tête sur l'Atletico (2e), vainqueur de l'Espanyol (1-0).

Avec une défense d'airain et le 25e but en Liga du double Ballon d'Or Cristiano Ronaldo (23), le Real a forgé un précieux succès en Andalousie, seulement terni par la sortie de Karim Benzema (31), victime d'un coup à une cuisse.

Une chose est désormais sûre: quelle que soit l'issue du choc de dimanche prochain, la "Maison blanche" a la garantie de ne pas être dépassée par le FC Barcelone.

Le club merengue (70 points) compte provisoirement sept longueurs d'avance sur son rival blaugrana (3e), opposé à Osasuna dimanche (16h00 GMT), et elle a maintenu l'écart avec l'Atletico (67 points), qui a écarté l'Espanyol grâce au 22e but en championnat de Diego Costa.

Le Barça (63 points) est pour sa part dos au mur. Il doit l'emporter à tout prix ce week-end puis dimanche prochain contre le Real s'il veut continuer à croire au titre.

Car si les hommes de Carlo Ancelotti, toujours invaincus en 2014, se sont montrés moins inspirés que ces dernières semaines, ils ont compensé par leur solidité à Malaga.

"Il y a des matches où il faut utiliser d'autres qualités, nous avons affiché une très bonne attitude défensive et effectué un très bon travail, je crois que nous sommes prêts pour jouer le clasico", a résumé l'entraîneur italien.

Mis à part le remplacement précoce de Benzema, touché à la cuisse droite dans un choc avec Ronaldo, tout s'est bien déroulé pour le Real.

- Diego Costa avec sang-froid -

A la 23e minute, bien alerté par Gareth Bale dans la surface, "CR7" a repiqué vers l'intérieur et adressé une frappe sèche pour ouvrir le score. Ensuite, les Madrilènes ont bien géré leur match, même s'ils auraient dû se mettre à l'abri avec un second but.

Le jeune Isco, relancé dans le onze titulaire après un hiver difficile, n'a néanmoins pas eu toute la réussite souhaitée, tirant au-dessus alors qu'il était seul face au gardien (51). Et Ronaldo a multiplié les frappes sans parvenir à battre à nouveau le gardien adverse (80, 85).

Côté andalou, le joueur le plus dangereux a été le Marocain Nordin Amrabat, qui a semé plusieurs fois le désordre dans la défense madrilène.

Mais les tentatives désespérées de Malaga en seconde période étaient trop brouillonnes et la "Maison blanche" a pu tenir le score avec l'autorité d'un leader.

Elle peut désormais recevoir sereinement Schalke 04 mardi pour un huitième de finale retour de Ligue des champions qui s'annonce comme une formalité (succès 6-1 à l'aller), avant le grand rendez-vous de dimanche prochain contre le Barça.

Quant à l'Atletico, il reste en embuscade à la deuxième place. Le club "rojiblanco" a continué samedi soir sur la lancée de sa probante qualification en quarts de la C1 en domptant l'Espanyol Barcelone par la plus petite des marges.

Si chacun des deux gardiens a eu à s'employer, c'est finalement l'"Atleti" qui a pris le dessus lorsque Diego Costa, bien lancé dans l'espace par David Villa, est allé battre avec sang-froid Kiko Casilla (55).

Et les Colchoneros seront sans doute les premiers supporteurs du FC Barcelone le week-end prochain: un revers merengue pourrait leur permettre de reprendre la tête à la faveur de la différence de buts particulière.

Certes, le Real n'a plus perdu le moindre match depuis bientôt cinq mois. Mais la dernière fois, c'était dans le clasico sur la pelouse du Barça (2-1).

jed/fbx/jta

PLUS:hp