NOUVELLES

Citations de la journée de samedi dans la campagne électorale

15/03/2014 05:44 EDT | Actualisé 15/05/2014 05:12 EDT

Voici quelques-unes des meilleures citations de la journée de samedi dans la campagne électorale au Québec:

«Si on n'était humiliés, opprimés, dans une situation dramatique, on pourrait prendre collectivement la décision de se passe de tout ça. On est un peuple libre, on est un peuple heureux, on est un peuple qui est en prospérité, en récupération, finalement, de la prospérité et de la modernité ici au Québec. Je ne vois aucune raison pour laquelle priver les Québécois de leur citoyenneté canadienne.»

— Le chef du PLQ, Philippe Couillard, qui estime que si un Québec souverain est viable, cela n'en vaudrait pas le prix.

-----

«Comme chef libéral, Philippe Couillard doit s'excuser pour tout ce que son parti a fait subir à nos institutions. Il doit admettre la responsabilité du Parti libéral pour la plus douloureuse crise de confiance que les Québécois ont connue.»

— La chef du PQ, Pauline Marois, qui met au défi M. Couillard de se dissocier de l'héritage libéral.

-----

«J'ai de l'expérience dans le redressement (d'entreprises), et je crois que pour être capable, au Québec, d'avoir un vrai plan de redressement, c'est mieux d'avoir un comptable, un entrepreneur, un gestionnaire, que d'avoir une travailleuse sociale ou un médecin.»

— Le chef de la CAQ, François Legault, qui souhaite que les électeurs tiennent compte de l'expérience professionnelle des chefs avant de prendre leur décision.

-----

«J'ai attaqué durement le gouvernement libéral qui voulait transformer le Québéc en terre de gaz de schiste. Je trouve que le Parti québécois va dans une direction qui est à peu près similaire mais cette fois-ci avec le pétrole. C'est bonnet blanc, blanc bonnet.»

— Le porte-parole parlementaire de Québec solidaire, Françoise David, qui se défend contre les critiques de Pauline Marois qui trouve qu'elle s'attaque trop au PQ.

PLUS:pc