NOUVELLES

Wall Street, ébranlée par la crise ukrainienne, termine en baisse

14/03/2014 04:24 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

Wall Street a terminé dans le rouge vendredi, les investisseurs redoutant une escalade des tensions autour de la crise ukrainienne faute d'accord diplomatique entre la Russie et les Occidentaux: le Dow Jones a lâché 0,27% et le Nasdaq 0,35%.

Selon les résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a perdu 43,22 points à 16.065,67 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 15,02 points à 4.245,40 points.

Le S&P 500 s'est déprécié de 0,28% (-5,21 points) à 1.841,13 points.

Les indices ont fléchi en fin de séance après être parvenus à rester autour de l'équilibre pendant la majeure partie de la journée.

"Visiblement les Etats-Unis ne sont pas parvenus à empêcher la tenue d'un référendum en Crimée dimanche et on pourrait se retrouver avec une situation compliquée lundi", a commenté Peter Cardillo de Rockwell Global Capital.

Les habitants de cette péninsule ukrainienne doivent décider s'ils veulent se séparer de Kiev pour se rattacher à Moscou. A l'avant-veille de ce scrutin, le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov n'ont pas réussi à Londres à trouver une solution, au terme de deux semaines d'intenses activités diplomatiques.

"Le marché a déjà plus ou moins intégré l'idée d'éventuelles sanctions prononcées à l'encontre de Moscou mais cela ne l'empêche pas de redouter une escalade vers une guerre économique entre la Russie et les pays occidentaux", a souligné Peter Cardillo.

Les indices ont aussi été affaiblis en début de séance par deux indicateurs sans éclat sur l'économie américaine, à savoir un léger recul des prix à la production aux Etats-Unis en février et une baisse surprise du moral des ménages américains en mars.

L'impact de ces chiffres est toutefois resté limité car "comme le reste des indicateurs depuis le début de l'hiver, on impute leur faiblesse au mauvais temps", a relevé Christopher Low de FTN Financial.

Le marché obligataire, jugé plus sûr que les actions et prisé des investisseurs en temps d'incertitude, a clôturé en légère hausse. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a reculé à 2,645% contre 2,653% jeudi soir et celui à 30 ans à 3,587% contre 3,601% la veille.

jum/soe/sam

PLUS:hp