NOUVELLES

Radioactivité anormale sur un bateau dans le port d'Halifax

14/03/2014 01:25 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

Une équipe d'urgence de Toronto a été dépêchée dans le port d'Halifax au cours de l'après-midi à la suite d'un incident mettant en cause des matières radioactives, survenu sur un bateau tard jeudi soir.

Les pompiers d'Halifax sont intervenus peu avant 22 h (heure locale) dans le terminal Ceres à Fairview Cove, dans le nord de la ville.

La chute de quatre cylindres contenant de l'hexafluoride d'uranium a fait craindre une fuite radioactive. Bien qu'aucune fuite radioactive n'ait été détectée, les tests effectués ont révélé un niveau de radioactivité plus élevé qu'en temps normal à proximité du lieu de l'incident. Sans être en mesure d'expliquer ces résultats, les pompiers ont procédé à une évacuation préventive.

Personne n'a été blessé ni contaminé. Les autorités affirment que les niveaux de radioactivité ne sont pas dangereux.

Phil McNulty, du service d'incendie d'Halifax, explique qu'il s'agit de cylindres d'acier protégés par une enveloppe de béton. L'hexafluoride d'uranium est resté à l'intérieur des cylindres, dit-il. M. McNulty ajoute que le tout sera livré par camion lorsque l'enquête sur l'incident sera terminée.

La Commission canadienne de sûreté nucléaire est au courant de l'incident. Elle précise que la destination de l'hexafluoride d'uranium était en Caroline du Sud.

L'incident soulève certaines questions au sujet des risques d'accidents plus graves. Le terminal se trouve à côté d'un quartier résidentiel, et chaque mois, de huit à dix conteneurs transportant du matériel radioactif transitent dans ces installations.

Le porte-conteneur est le Atlantic Companion, un navire de l'entreprise Atlantic Container Line (ACL). Il était parti d'Anvers, en Belgique, selon un membre de l'équipage.

L'hexafluoride d'uranium est utilisé dans le processus d'enrichissement de l'uranium qui doit servir à la combustion pour les réacteurs et les armes nucléaires.

PLUS:rc