NOUVELLES

Quatre-vingt-dix minutes de Price

14/03/2014 02:10 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

On dit souvent des joueurs travaillants qu'ils sont les premiers arrivés sur la patinoire et les derniers sortis. Ce n'était pas trop loin de la vérité pour Carey Price, vendredi.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

Le gardien du Canadien s'est exercé pendant plus de 90 minutes, vendredi, dans ce que Michel Therrien a qualifié de « sa meilleure journée » depuis qu'il s'est blessé au bas du corps il y a deux semaines.

Price s'est amené sur la patinoire vers les 10 h 25 (heure avancée de l'Est), pour seulement en ressortir à midi. Dès le début de la séance, un groupe de réservistes le bombardait de tirs. Il a pris part à tous les exercices, pendant que Peter Budaj et Dustin Tokarski passaient l'essentiel de leur temps avec l'entraîneur des gardiens, Stéphane Waite.

Malgré cette charge de travail, Therrien n'a pas voulu confirmer si le numéro 31 disputerait un des deux matchs de la fin de semaine.

« Ça a été une excellente journée pour Carey, un bon entraînement. Il est toujours au jour le jour. On va voir demain sa condition, je ne peux pas le dire pour le moment.

« Depuis qu'il est revenu des Jeux olympiques, il a travaillé extrêmement fort pour revenir le plus vite possible. Il fait beaucoup d'efforts en gymnase, en clinique, sur la glace. Il n'a pas pris de journée de congé. Il se comporte en leader et en professionnel. »

Price a aggravé une vieille blessure lors de son premier entraînement après les JO, le 26 février dernier.

« Notre meilleur joueur »

Rarement le Canadien a-t-il autant ressenti l'absence d'un joueur. En huit matchs sans Price, le Tricolore a présenté un dossier de 3-4-1.

Si Dustin Tokarski s'est bien débrouillé contre les Ducks d'Anaheim lors de son seul départ pendant la séquence, Peter Budaj a connu davantage de difficultés. Le gardien slovaque a accordé 23 buts sur 175 tirs, pour une efficacité de ,869.

Interrogé sur le rendement de ses gardiens en l'absence de Price, Therrien a habilement esquivé la question.

« Budaj a connu de bons moments, mais il y a aussi eu des tirs qu'il aimerait revoir, a dit l'entraîneur-chef. Mais on fait partie d'un groupe qui va se battre pour les séries.

« Carey est important, c'est un leader. On l'a vu jouer cette saison, aux Jeux olympiques, c'est un des meilleurs gardiens dans la LNH et quand tu perds un de tes meilleurs joueurs, ça affecte un peu (ton équipe). Mais il ne faut pas prendre ça comme une excuse, on n'en a pas dans notre équipe. Mais Carey est notre meilleur joueur, un joueur très important. Toute équipe qui perd son gardien numéro 1 est toujours affectée. »

Le Canadien affronte les Sénateurs à Montréal samedi, et les Sabres à Buffalo le lendemain.

Les Sénateurs seront d'ailleurs privés de leur gardien numéro 1, Craig Anderson, blessé au haut du corps.

PLUS:rc