NOUVELLES

Élections 2014 - Pierre Karl Péladeau en renfort à Québec pour le PQ

14/03/2014 02:25 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT
Capture d'écran

Le candidat-vedette du Parti québécois (PQ) Pierre Karl Péladeau fait campagne vendredi dans la région de Québec où Pauline Marois espère faire des gains le 7 avril.

M. Péladeau a d'abord été appelé à commenter le geste de sa chef qui l'a repoussé de la main lors d'une conférence de presse jeudi à Lévis, afin de répondre à une question d'une journaliste qui était adressée à M. Péladeau. Un incident qui a fait le tour des réseaux sociaux et qui le faire sourire.

« C'est elle la chef, elle a un leadership exceptionnel et nous sommes tous derrière elle », a affirmé M. Péladeau.

La journée a commencé dans la circonscription libérale de Jean-Lesage aux côtés du candidat Pierre Châteauvert, qui a perdu par un peu plus de 600 voix lors du scrutin de 2012.

Pierre Karl Péladeau était tout sourire en rencontrant clients et commerçants de la 3e avenue dans le quartier Limoilou, à Québec. Il a discuté quelques instants avec un commerçant du secteur qui lui a exprimé sa déception envers les politiciens qui ne remplissent pas leur promesse, tentant de le convaincre que « la grande majorité des engagements » du Parti québécois en 2012 ont été respectés.

À la sortie d'un café, Pierre Karl Péladeau a été accueilli par une poignée de manifestants du FRAPRU qui demandent plus de logements sociaux et un contrôle de la hausse des tarifs d'Hydro-Québec.

« Nous sommes en campagne électorale, c'est bien normal que l'on fasse valoir ses revendications, a commenté M. Péladeau. C'est ça la démocratie. Tout le monde doit s'exprimer. C'est une préoccupation tout à fait légitime. »

Au lendemain de la diffusion d'un sondage qui montre une avance notable du Parti libéral dans la région de Québec, le candidat dans Jean-Lesage Pierre Châteauvert pense que l'arrivée de Pierre-Karl Péladeau chez les péquistes est bien accueillie. « Ce n'est pas ça du tout que je sens sur le terrain. Il y a vraiment un éveil. Il y a quelque chose qui se passe. On rebrasse les cartes, la situation change », soutient-il.

Pierre Karl Péladeau, dont l'horaire était gardé quasi secret par son équipe, a aussi fait un saut dans Charlesbourg avec la candidate péquiste Dominique Payette, une circonscription actuellement caquiste et qui n'a pas été péquiste depuis 2003.

> Élections 2014: les nouvelles et les blogues du HuffPost sur la campagne.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

PKP dans Saint-Jérôme