NOUVELLES

Therrien jongle avec ses trios alors que l'absence de Price se prolonge

14/03/2014 01:34 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT
CP

BROSSARD, Qc - Carey Price a passé plus de 90 minutes sur la patinoire au complexe sportif Bell de Brossard, vendredi, et l'entraîneur-chef Michel Therrien a répété après la séance d'entraînement que son gardien progressait bien, même s'il a refusé de préciser la date de son retour au jeu.

Price a sauté sur la patinoire près de 15 minutes avant ses coéquipiers, et il a fait environ 15 minutes de temps supplémentaire après qu'ils eurent quitté la surface glacée. Il ne s'est toutefois pas adressé aux médias, la direction du Canadien indiquant qu'il devait se soumettre à des traitements de routine.

«Ç'a été une excellente journée pour Carey, il a connu un excellent entraînement, a dit Therrien. Son état de santé est encore évalué sur une base quotidienne. On va voir (comment il va) demain, mais je ne peux rien dire de plus pour le moment. Une chose est certaine, c'est que depuis qu'il est revenu des Jeux olympiques, il a travaillé extrêmement fort pour revenir au jeu le plus vite possible. Il m'impressionne par sa manière de se comporter, en meneur, en vrai professionnel.»

À l'autre bout de la patinoire, Peter Budaj et Dustin Tokarski se sont partagé la tâche devant le filet. On ignore donc toujours l'identité du gardien qui affrontera les Sénateurs d'Ottawa samedi, bien que Therrien ait laissé entendre qu'il était très satisfait du travail de Tokarski.

«Dustin nous a donné un excellent match à Anaheim, il s'est bien battu devant le filet, a admis Therrien. Dans le cas de Peter, il a connu de bons moments et d'autres où il aurait aimé revoir certains lancers. (...) Carey, on ne se le cachera pas, c'est un joueur important dans notre formation. C'est un des meilleurs gardiens de la LNH, et lorsque tu perds un de tes meilleurs joueurs, et bien ça va t'affecter. Mais il ne faut pas prendre ça comme une excuse.»

Le Tricolore (35-25-7) connaît présentement une série de trois défaites et détient une avance de seulement quatre points sur les Flyers de Philadelphie dans la course au meilleur quatrième dans l'Association Est — sauf que les hommes de Craig Berube ont deux matchs de plus à disputer. Avec 15 matchs à faire au calendrier régulier, il doit retrouver le sentier de la victoire.

«Chaque match et chaque week-end est énorme d'ici la fin, a admis P.K. Subban. Il nous restera 13 matchs après le prochain week-end. Toutes les équipes vont hausser leur niveau de jeu d'un cran — certaines équipes luttent pour accéder aux séries éliminatoires, tandis que d'autres, comme nous, sont en bonne posture. Il reste encore beaucoup de hockey à jouer, et on doit tout donner dans le dernier droit.»

Pas de panique, dit Subban

Dans l'espoir de relancer son attaque, qui n'a généré que sept buts à ses cinq derniers matchs, Therrien a présenté de nouveaux trios à l'entraînement. Thomas Vanek a abouti à la droite de David Desharnais et Max Pacioretty, tandis que Daniel Brière complétait le trio de Tomas Plekanec et Brian Gionta. Pour sa part, Brendan Gallagher a retrouvé ses compagnons de début de saison, Alex Galchenyuk et Lars Eller. Travis Moen, Brendan Prust et Dale Weise ont composé le quatrième trio.

Vanek, Desharnais et Pacioretty, qui ont été réunis pour la première fois lors de la troisième période du match de mercredi contre les Bruins de Boston, formaient aussi la première unité en avantage numérique. Andrei Markov et Subban patrouillaient la ligne bleue. Les unités spéciales du Canadien sont en panne depuis le voyage dans l'Ouest américain, n'ayant marqué qu'un seul but à leurs 21 dernières occasions. Subban a toutefois indiqué qu'il n'y avait pas lieu de paniquer.

«On a bien fait circuler la rondelle et on a créé des chances de marquer, a-t-il fait remarquer. La rondelle n'entre pas dans le filet, mais ça va venir. Avec l'arrivée de Vanek, qui continue de s'adapter à notre système, il faut reconnaître que nous avons le talent nécessaire (pour marquer des buts). Ce n'est qu'une question de temps.»

D'autre part, Michaël Bournival a obtenu le feu vert des médecins pour encaisser des mises en échec. Il a participé à son premier entraînement complet en compagnie de ses coéquipiers depuis qu'il a subi une commotion cérébrale, le 6 février contre les Canucks de Vancouver. On ignore toujours la date de son retour au jeu.

INOLTRE SU HUFFPOST

La saison 2013-2014 de la LNH en vidéos