NOUVELLES

Marois dénonce les propos « mensongers » de Couillard sur l'emploi

14/03/2014 12:54 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

À Montréal pour parler d'économie sociale, la chef du Parti québécois, Pauline Marois, s'en est pris à Philippe Couillard qui conteste les chiffres publiés sur l'emploi de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ) et sa méthode calcul. 

Elle l'accuse d'utiliser les mêmes stratégies douteuses que son prédécesseur Jean Charest. 

Le bilan de l'ISQ, qui s'appuie sur les moyennes de tous les mois de l'année 2013 comparées à celles de 2012, confirme la création nette de 47 800 emplois l'an dernier et de 30 800 emplois en 2012.

Cette méthode est celle qui est employée par les statisticiens de tous les pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).  

Mais M. Couillard prétend qu'en l'utilisant, l'ISQ crée « de l'obscurité et de la confusion ». Selon lui, les chiffres de l'Institut sont « partiellement vrais et malheureusement inexacts ». Il martèle que l'emploi a reculé l'an dernier, avec une perte de 66 800 emplois à temps plein entre janvier et décembre 2013. 

Selon Patrice Gauthier, directeur des statistiques sur le travail et la rémunération de l'ISQ, c'est la méthode de Philippe Couillard qui est moins fidèle à la réalité.  En comparant deux mois éloignés dans le temps, « la précision est moins bonne », dit-il. 

« C'est maintenant clair, lorsque M. Couillard parle d'économie, ils utilisent les chiffres qui font son affaire », a estimé vendredi Mme Marois. Elle déplore que ces chiffres soient repris dans une publicité télévisée du PLQ. 

Philippe Couillard rétorque que « les chiffres de Mme Marois sont un exemple de l'art de dorer la pilule ».

« L'emploi est un échec au Parti québécois », a-t-il martelé de nouveau vendredi. « Je dirais à Marois, si ça va si bien que ça l'emploi au Québec, comment ça se fait qu'il n'y ait pas d'argent qui rentre dans les coffres du gouvernement. Si la situation est si merveilleuse qu'il y a tant de dizaines de milliers de personnes qui travaillent, on devrait avoir des revenus, on ne devrait pas être en déficit. Expliquez-nous ça! »

PLUS:rc